Santiago Contreras, Hausladen Fruchthandelsgesellschaft, sur le marché des fruits exotiques

« L'avocat s'établit comme un produit permanent »

Avec la fin de l'automne et les températures plus froides qui approchent, de plus en plus de fruits exotiques se retrouvent dans les chariots des consommateurs qui, pendant les mois d'été, ont accès aux abondantes sélections de fruits saisonniers et régionaux. Parmi les fruits exotiques, le plus populaire est probablement l'avocat, qui continue de se vendre très bien en été. Mais des fruits comme les mangues et les papayes jouissent également d'une popularité croissante dans le commerce allemand. FreshPlaza s'est entretenu avec Santiago Contreras du département d'importation de la Hausladen Fruchthandelsgesellschaft, à propos de la saison en cours.

Les ventes de mangues par fret aérien affectées par le confinement
« Actuellement, nous sommes au plus fort de la saison de la mangue Kent brésilienne. La qualité et le goût du produit sont très bons et l'offre est suffisante. Nous continuerons à recevoir des marchandises du Brésil jusqu'à la fin du mois de décembre ». Dans le même temps, les premières mangues Kent en provenance du Pérou seront chargées fin novembre, elles devraient arriver en Europe à la semaine 51.

Le Pérou pose quelques difficultés cette saison, selon Santiago Contreras : « La situation au Pérou est tendue, car il n'a pas suffisamment plu depuis des mois. Cette situation est exacerbée par le phénomène La Niña et les températures plus basses ». La Niña est un phénomène climatique qui fait partie d'un cycle climatique naturel et global. Il comporte deux extrêmes : une phase chaude, connue sous le nom d'El Niño, et une phase froide, connue sous le nom de La Niña. Cette phase froide se produit lorsque de forts vents d'ouest font chuter la température océanique.

« Au Pérou, cela touche la zone côtière du nord, où se concentre l'agriculture péruvienne, et en particulier les régions de Piura, Lambayeque et La Libertad, où les réservoirs d'eau sont presque vides. Le stress hydrique pour les plantes pourrait être dramatique s'il ne pleut pas dans les deux prochaines semaines. Dans ce cas, on peut s'attendre à des fruits de taille 9/10/12. Outre la pénurie de grandes variétés, les fruits mûrissent également plus tôt. Les producteurs seraient alors contraints de récolter et d'exporter plus tôt ».


Christoph Buchner l'année dernière, durant une visite dans les plantations de mangues au Pérou.

Le marché des mangues est relativement stable : « Cela est principalement dû au fait que la majeure partie des marchandises expédiées est commercialisée par le commerce de détail alimentaire, qui a connu des ventes stables dans ce groupe de produits jusqu'à présent, et pendant le premier confinement également. Dans le cas des mangues expédiées par voie aérienne, les ventes et le marché sont affectés, mais les volumes provenant de la source ne sont pas trop importants pour être fortement affectés par le marché restreint ». Il y a des mangues Kent du Brésil sur le marché allemand, ainsi que les premières mangues du Pérou transportées par avion.

Un marché de la papaye stable
« Le marché des papayes est également stable à l'heure actuelle, avec des volumes suffisants en provenance du Brésil. La qualité et le goût sont bons. La demande est plus faible entre mai et octobre, mais elle augmente sensiblement pendant les mois frais et atteint son pic saisonnier en hiver ».

 


Papayes Formosa de marque Struwwelpeter

Le Chili domine les ventes d'avocats
Le marché de l'avocat est actuellement dominé par les livraisons chiliennes, suivies par le Mexique et la Colombie et, dans une moindre mesure, par Israël, l'Espagne et le Maroc. Après une transition très difficile du Pérou au Chili, le marché est maintenant bien approvisionné. Comme le Mexique exporte de plus grandes quantités vers l'Europe que d'habitude, il y a une pression sur les petits calibres. Cette pression devrait s'atténuer dès que la demande des États-Unis augmentera de nouveau à la mi-décembre.


Andreas Buchner durant la visite de FreshPlaza au site de Munich en octobre 2019

En raison des capacités limitées du fret aérien, la production s'est autorégulée jusqu'à présent : « La logistique continue à souffrir de fluctuations et reste incertaine. Certaines compagnies aériennes ont mis leurs liaisons quotidiennes hors service. Certaines liaisons sont assurées trois fois par semaine, d'autres pas du tout. Cela entraîne une volatilité des prix, qui augmentent encore plus en raison de la période précédant Noël ». Les vols de passagers en provenance d'Amérique du Sud vers l'Europe ont chuté de 73 % par rapport à 2019. Ce déclin de la zone de fret crée une concurrence féroce sur les vols existants et fait augmenter les prix ».

Les vols exotiques en été
Les avocats font partie des rares produits exotiques qui peuvent résister aux fruits d'été et qui sont capables de garder leur volume stable : « L'avocat a réussi à devenir un élément stable tout au long de l'année. En revanche, le marché de la mangue est traditionnellement en baisse après Pâques. Cette année, la demande est restée très élevée jusqu'aux vacances d'été (juillet) et elle est maintenant de nouveau en hausse ».

Exotiques de l'UE ?
La culture d'espèces exotiques en Espagne devient de plus en plus importante. « Les avocats ou les mangues espagnols ne sont disponibles que dans un délai assez court. Les fruits espagnols peuvent concurrencer ceux des autres pays méditerranéens et se compléter, mais il n'est pas conseillé de se concentrer sur une seule origine ». Les diverses influences comme les saisons, les tempêtes, les catastrophes environnementales et le marché en pleine croissance, y compris dans des pays comme la Chine, exigent d'importer en permanence des produits de diverses origines pour être flexibles et fiables.

L'intérêt pour les mangues et les avocats tropicaux exclusifs s'accroît
« Les Kent, Keitt et Palmer restent les variétés de mangue les plus importantes en Europe, mais des variétés israéliennes moins connues telles que l'Omer, la Noa et la Shelli sont également de plus en plus commercialisées. Les variétés Nam Dok Mai et Ataulfo sont livrées exclusivement par avion et sont également très attrayantes. Les consommateurs sont de mieux en mieux informés sur leur alimentation, c'est pourquoi ces variétés continuent à gagner en importance ».

« Grâce à leur taille, les avocats tropicaux comme le Carla de la République dominicaine et les variétés brésiliennes comme le Margarida, Breda, Geada, Fortuna (et d'autres) suscitent l'intérêt des consommateurs ». Certaines de ces variétés exotiques dominent déjà leur marché national et trouvent maintenant lentement leur chemin vers l'Europe. Néanmoins, l'avocat Hass reste la variété la plus importée.

Période de Noël
Il est difficile de prévoir comment l'année se terminera : « Avec les blocages et les restrictions partout dans l'UE, il est presque impossible de faire des prévisions. Traditionnellement, les ventes au détail de produits alimentaires diminuent légèrement entre Noël et le Nouvel An. Cette année, nous prévoyons un Noël normal et une augmentation de la demande entre les deux années, car moins de gens peuvent partir en vacances ».

Pour plus d'informations :
Santiago Contreras  
Hausladen Fruchthandelsgesellschaft mbH
Tél. : 089 72014 0
verkauf@hausladen-frucht.de
www.hausladen-frucht.de


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)