BLE market report KW 47 :

Le froid et la pluie ont stimulé la demande de petits agrumes

Le temps automnal, froid et pluvieux, a stimulé la demande de petits agrumes : le commerce s'est accéléré, notamment à l'approche du week-end. Les stocks avaient parfois du mal à trouver des acheteurs, même avec des promotions. La disponibilité des clémentines s'est légèrement accrue : les expéditions espagnoles ont dominé le marché, le plus souvent conditionnées dans des caisses de 2,3 kg.

La saison grecque a commencé par de petites livraisons à Francfort : les articles étaient proposés dans des caisses en bois de 10 kg. C'est là que les premières importations marocaines ont été effectuées ; elles seront disponibles à partir de la semaine 48 sur d'autres marchés également. En ce qui concerne les Satsumas, les livraisons turques étaient prédominantes. La demande n'a pas toujours été suffisante, de sorte que les commerçants ont dû baisser leurs prix. Les caractéristiques organoleptiques n'étaient pas toujours au rendez-vous, les commerçants berlinois ont donc dû corriger leurs prix à 1 €, - par kg.

Pommes
Les choses étaient assez calmes. En ce qui concerne l'assortiment et les prix, rien de significatif à souligner puisque l'offre était suffisamment ajustée à la demande.

Poires
Les ventes n'ont pas été particulièrement excitantes en ce qui concerne les poires. La demande a pu être satisfaite sans difficulté, même si, dans l'ensemble, la disponibilité était quelque peu limitée.

Raisins de table
Il y a eu un certain mouvement dans la gamme de produits, car les expéditions européennes ont été limitées, tandis que les livraisons outre-mer ont augmenté.

Oranges
Les fruits en provenance d'Afrique du Sud, qui étaient jusqu'alors prédominants, ont perdu beaucoup de leur importance : Valencia Late, Midknight et Delta Seedless ont disparu de certains endroits et leurs caractéristiques organoleptiques n'étaient pas convaincantes.

Citrons
L'espagnol Primofiori domine le marché, plus que le turc Enterdonato. Les livraisons en provenance d'Afrique du Sud n'ont été que sporadiques. La fraîcheur du temps a alimenté la demande, qui a légèrement augmenté.

Bananes
Il est rare que le niveau de l'offre et de la demande soit en corrélation parfaite, ce qui fut le cas. Des lors, les prix se situaient en lien avec la semaine précédente. Commerce ralenti en raison d'une demande limitée.

Chou-fleur
Les offres locales constituaient généralement la base de l'assortiment. Les saisons française et italienne avaient commencé. Les livraisons des Pays-Bas, de la Belgique et de l'Espagne n'étaient là que pour compléter.

Laitue
Les effets du Covid-19 ont été particulièrement importants dans ce secteur. La disponibilité de la laitue iceberg a augmenté, mais pas la demande.

Concombres
Les concombres espagnols ont de nouveau étendu leur présence, causant des difficultés pour les vendeurs avec une demande limitée.

Tomates
Une gamme de produits assez étendue et variée pour une demande plutôt calme. L'offre de marchandises a augmenté ; la présence de tomates cerises a augmenté également.

Poivrons
Les lots espagnols étant parfois mal triés ou de qualité inégale, une large gamme de prix a été établie. Globalement, les prix ont eu tendance à baisser.


Source : BLE 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)