Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Roberto Latorre, Carsol Europe :

« Le marché de la myrtille se redresse après des semaines difficiles »

L'offre de myrtilles a été assez importante et les ventes difficiles ces dernières semaines. Aujourd'hui, le marché connaît un revirement. « La production au Pérou est déjà en baisse et les fruits sont beaucoup moins expédiés vers l'Europe. On peut facilement le constater dans les statistiques », déclare Roberto Latorre de CarSol Europe, basée aux Pays-Bas.

« Les marchandises conditionnées en barquettes s'épuisent. Les prix augmentent soudainement, ce qui rend les perspectives beaucoup plus positives. Dans l'ensemble, l'année a été exceptionnelle. Les ventes vers le secteur de la restauration accusent un retard important. Et des volumes plus importants doivent passer par la vente au détail. Les ventes aux supermarchés sont actuellement beaucoup plus calmes que lors de la première vague ».

« Nous continuerons d'utiliser de petites quantités en provenance du Pérou. Dès la semaine 51, nous attendons les premières nouvelles baies chiliennes. Le Chili a à peu près le même volume que les années précédentes. Mais les gens investissent de plus en plus dans de nouvelles variétés qui sont souvent exportées vers l'Europe. Nous nous attendons à une saison chilienne courte et intense. Le pic devrait être légèrement plus élevé que ces dernières années ».



Selon Roberto, les myrtilles biologiques continuent de bien se vendre. « Durant cette période, nous importons des fruits rouges biologiques d'Argentine. Au début de la saison nous avons reçu beaucoup de fret aérien. Mais les conditions météo restent bonnes, donc davantage de fruits ont été envoyés par voie maritime ces dernières semaines. Nous attendons les premières baies biologiques du Chili semaine 1. L'offre sera probablement beaucoup plus limitée à la mi-décembre », conclut Roberto.

Pour plus d'informations :
Roberto Latorre / Harro van Dam / Roelant Komen
CarSol Europe 
Vlaardingen, Pays-Bas
Tél. : +31 (0) 107 632 683
hvandam@carsoleurope.nl   
rlatorre@carsoleurope.nl 
rkomen@carsoleurope.nl    
www.carsolfruit.com

Date de publication: