Antoine Guyot, Del Monte :

« L’augmentation du fret aérien continue d’impacter les prix de la marchandise acheminée par avion »

Il est actuellement possible de retrouver chez Del Monte sur le MIN de Rungis de l’ananas Extra Sweet® d’origine Kenyane acheminé par avion, ainsi que l’ananas Extra Sweet® d’origine Costaricienne vendu sous la marque exclusive HoneyGlow®. « Del Monte est le premier distributeur mondial d’ananas et en particulier de la variété Extra Sweet®. C’est d’ailleurs l’entreprise qui a créé et baptisé cette variété du nom scientifique MD-2 », explique Antoine Guyot, commercial en alternance dans la société Del Monte France depuis 3 ans.

Le week-end, Antoine part travailler aux côtés de son père, primeur en région champenoise, plus précisément dans la ville de Troyes. Parmi les 160 références de fruits et légumes vendus par Les Vergers de Saint Julien, on retrouve les fameux ananas Del Monte. « Cela fait des années que mon père travaille comme détaillant en région champenoise. C’est un vrai primeur comme à l’ancienne, qui aime ses produits et a à cœur de proposer des fruits de qualité et de les mettre en valeur dans de beaux étalages, quitte à se lever très tôt le matin ».

L’étalage du primeur Les Vergers de Saint Julien, avec l'ananas variété Extra Sweet origine Kenya importé par avion (en haut à gauche) et l’ananas variété Extra Sweet® origine Costa-Rica sous la marque HoneyGlow® acheminé par bateau (en dessous).

« L’augmentation du fret aérien ne touche par les origines de la même façon »
Sur l’étalage des Vergers de Saint Julien, aux côtés de l’ananas HoneyGlow® acheminé par bateau, on trouve également de l’ananas en provenance du Kenya importé par avion et vendu par Del Monte. Del Monte sont les seuls à commercialiser l’Extra Sweet ® d’origine Kenyane. « Il ne s’agit pas du tout du même type de produit. Pour donner un ordre d’idée, nous sommes sur des prix avoisinant les 11-13 euros du colis pour un ananas acheminé par bateau à écorce dorée alors que l’on atteint les 36/38 euros pour un produit envoyé par avion ».

Avec le confinement, Antoine a ressenti une augmentation des prix liée au fret aérien : « Lors du premier confinement, les tarifs du fret aérien ont explosé. L’ananas par exemple, a pris environ 4 euros du colis. Mais cette situation n’impacte pas uniquement les ananas. Tous les produits d’importation acheminés par avion sont également touchés. C’est le cas des fruits de la passion. Avant la crise, le colis origine Vietnam se situait entre 6 et 6,5 euros. Le confinement a élevé les prix à 9-11 euros. L’augmentation dépend également de la fréquence des vols en provenance du pays en question. Par exemple, l’ananas avion du Costa Rica a subi de manière moins brutale cette augmentation car il y a beaucoup plus de vols vers la France. Alors qu’au Kenya, il y a très peu de transits (fréquences), ce qui a engendré une augmentation du fret aérien beaucoup plus importante ».

« On s’attend à ce que la consommation augmente à l’approche des fêtes »
En ce qui concerne la consommation, elle reste présente, bien qu’elle ne soit pas particulièrement dynamique. « Au début du premier confinement, la demande a fortement baissé. Puis 2 à 3 semaines plus tard, la consommation a explosé. Dans le contexte de ce deuxième confinement, la situation est toute autre. La demande est beaucoup plus régulée mais le flux n’est pas particulièrement dynamique. Après, s’il n’y a pas de saisonnalité dans la production en ce qui concerne l’ananas, il y en a dans la demande, qui augmente en général à l’arrivée des fêtes de fin d’année. Nous espérons donc que cela sera le cas cette année ».

Pour plus d’informations :
Antoine Guyot
Del Monte
Tél. : 06 14 75 12 86
aguyot@freshdelmonte.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)