Sergio Siscar, directeur de Venser Group :

« Nous nous sommes engagés à protéger le prix des clémentines de petit calibre avec des présentations de qualité supérieure »

La campagne d'agrumes est en cours dans le Levant espagnol, marquée par l'augmentation du volume des fruits de petit calibre, conséquence de l'accroissement de la production et des conditions climatiques.

« Les arbres ont une plus grande quantité de fruits, donc les tailles sont plus petites, et la chaleur a fait mûrir les fruits deux semaines à l'avance », explique Sergio Siscar, directeur commercial de l'entreprise valencienne Venser Group. « Je pense que cette situation sera observée avec presque toutes les variétés, et pas seulement les plus précoces. Pour la Clemenvilla ou l'Ortanique, le problème ne sera pas aussi important, car elles ont tendance à être plus grosses, mais avec des variétés comme l'Orri, la Tango ou la Nadorcott, il y aura sûrement pas mal de petits calibres ».

« Nous nous concentrons maintenant sur les Clemenules, pour lesquelles la demande est assez forte, bien que les fruits de taille 5 ou inférieure soient très difficiles à vendre. C'est pourquoi nous nous sommes engagés à protéger son prix avec des présentations haut de gamme ». En plus d'emballer ces clémentines dans des girsacs, des caisses en bois ou des paniers, le groupe Venser conditionne également davantage de Clemenules dans des sacs de jute ; une solution attrayante et durable qui a également fait l'objet de promotions de la part des chaînes de supermarchés sur les marchés où l'entreprise exportatrice opère.

« Cette année, nous avons presque triplé nos ventes de sacs en jute de clémentines de 1,5 kg, en Scandinavie, par rapport à l'année dernière, où nous avions déjà doublé celles de l'année précédente. C'est une présentation très coûteuse, mais elle a obtenu de très bons résultats. Le sac vaut entre 30 et 35 cents et l'étiquette est agrafée à la main, ce qui implique plus de temps et de dépenses, notamment en termes de main-d'œuvre. Mais si ces calibres n'étaient pas présentés comme cela, ils devraient être vendus à des prix plus bas dans un emballage plus simple, et au final, le bénéfice serait moindre. L'objectif est de se différencier des autres ».

Le groupe Venser travaille actuellement sur d'autres produits à base d'agrumes, tels que les oranges, les citrons ou les pomelos, ainsi que sur les kakis Rojo Brillante ; toutefois, les clémentines représentent le plus gros volume à l'heure actuelle. « Jusqu'à présent, nous avons réussi à rester à jour en ce qui concerne la récolte des quantités correctes et le tri des fruits dans l'entrepôt, obtenant ainsi de bons résultats. En fait, notre volume d'exportation a augmenté de 10 à 15 % par rapport à l'année dernière. Le commerce par le canal HoReCa a été réduit de 15 à 20 % suite aux mesures mises en place dans le cadre de la pandémie, mais nous travaillons principalement avec le canal de la vente au détail, où les ventes ont augmenté de 30 % par rapport à l'année dernière ».

Les fruits exportés par le groupe Venser vont en France, en Scandinavie, en Italie, en Allemagne, en Autriche, en Russie et dans les pays baltes. Après avoir commencé dans les premières régions, le groupe Venser a déplacé son activité vers les zones de production plus tardives du nord de la région de Valence, qui ont récemment été touchées par des tempêtes et de fortes pluies. « Après les pluies et les températures élevées enregistrées jusqu'à il y a une semaine, nous devrons peut-être être plus prudents dans la sélection, tant dans les champs que dans l'entrepôt, et mettre en place davantage de contrôles aux points critiques pour éviter les problèmes à destination ».

La popularité des oranges pigmentées augmente
Le marché des oranges s'est avéré plus stable que celui des mandarines, selon Sergio, bien que l'augmentation de l'offre nationale et internationale ait eu un impact sur les prix actuels. « Jusqu'à la fin octobre / début novembre, les choses allaient plutôt bien, mais à partir de la mi-novembre, la situation s'est durcie car il y a déjà trop d'acteurs sur le marché. En Espagne, il y a une production à Valence, Alicante, Castellón, Murcie et en Andalousie. L'Italie a également sa propre production ; par conséquent, ce marché ne peut plus être atteint. En outre, la Turquie et la Grèce ont également commencé de manière très agressive. En fin de compte, nous sommes nombreux, donc nous faisons baisser les prix les uns des autres ».

C'est pourquoi le groupe Venster s'est engagé dans la diversification et le segment haut de gamme, non seulement dans le domaine de l'emballage, mais aussi dans celui de l'offre, en donnant un coup de pouce à l'exportation de son orange Sanguinelli pigmentée exclusive. « Nous avons commencé à travailler avec elle au Royaume-Uni et en France et nous avons augmenté nos volumes cette année, car c'est un fruit qui est de plus en plus à la mode en raison de ses propriétés antioxydantes. Nous l'introduisons aussi petit à petit en Scandinavie et dans d'autres pays, comme l'Allemagne ou la Russie. Dans quelques jours, nous commencerons à récolter les premières oranges Sanguinelli, et dans la première semaine de janvier, nous commencerons à les conditionner, ainsi que d'autres variétés sanguines comme la Tarocco ».

Pour plus d'informations :
Sergio Siscar
Venser
Cell. : +34 625157753
Tél. : 34 960089263
sergio@vensergroup.com
www.vensergroup.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)