Dammis vna der Staaij, Staay Food Group :

« Continuez et tentez votre chance ! »

L'année 2020 est presque terminée. Dammis van der Staaij de Staay Food Group évoque avec FreshPlaza l'impact de la pandémie et les grands défis des cinq prochaines années. Un entretien sur le Brexit, le coronavirus, la laitue et les poires rouges Conférence.

L'impact le plus important sur Staay-Van Rijn, à Venlo
« Nous ne pouvons pas nous plaindre dans ces circonstances, mais la pandémie a également eu un impact majeur sur le Staay Food Group. Les gens sont malades et l'interaction sociale est fortement limitée. Cela rend les choses très difficiles pour l'industrie de la restauration et le commerce n'a plus qu'à attendre. Les supermarchés vendent bien et l'industrie de la transformation continue d'être performante. Parmi nos filiales, c'est la société Staay-Van Rijn de Venlo qui a eu le plus grand impact. Une grande partie du chiffre d'affaires est réalisée dans la restauration allemande, où nos employés doivent faire tout leur possible pour maintenir le chiffre d'affaires à un niveau correct. Chez Staay-Hispa, nous nous concentrons, entre autres, sur le commerce de détail et l'industrie de transformation. Ces secteurs connaissent une bonne croissance. »

Il y a quelques années, Staay Food Group a perdu un important marché d'exportation à la suite du boycott russe. Concernant les pays et marchés ayant repris cette activité : « La perte de la Russie a considérablement modifié l'ensemble du commerce européen des fruits et légumes. Outre la disparition d'un grand marché de vente, certains produits des segments supérieurs étaient également mieux valorisés en Russie qu'en Europe. Nous avons pu réorienter nos activités et ainsi récupérer un chiffre d'affaires. Nous continuons à construire et à grimper dans ce domaine. Nous sommes également bien préparés à l'approche du Brexit. Nous disposons d'un service interne complet d'expédition et de douane. Avec nos partenaires dans ce domaine, nous sommes prêts à temps pour continuer à offrir un service complet après le Brexit grâce à une consultation intensive. »


Culture d'épinards dans l'entreprise de culture espagnole Savasun, dont Ad van der Staaij est responsable

Un travail de pionnier
Avec le début de la culture de la laitue en intérieur, Staay Food Group souhaite poursuivre le déploiement de cette technique de culture au niveau régional et international. « Nous sommes le distributeur exclusif de Delissen qui cultive de magnifiques laitues dans ses serres en utilisant la technologie de l'agriculture urbaine. Nous vendons cette laitue aux Pays-Bas et dans les pays qui nous entourent. Avec le projet de ferme verticale à Dronten, nous avons vraiment fait un travail de pionnier. J'en suis exceptionnellement fier. Avec l'échelle prévue, nous étions peut-être un peu trop en avance sur notre temps. Nous avons acquis beaucoup de connaissances qui sont maintenant utiles pour notre propre culture. Nous investissons dans cette culture et dans nos producteurs afin de renforcer encore sa position de fournisseur de fruits et légumes avec sa propre culture et une chaîne extrêmement courte. Nous continuons également à rechercher des partenaires de culture pour poursuivre le développement de cette culture. »

Au cours de la période écoulée, de nombreux investisseurs se sont tournés vers les entreprises agroalimentaires néerlandaises. Van der Staaij a également remarqué cet intérêt. « Nous sommes régulièrement approchés par de telles parties. Vous remarquez que nous attirons l'attention avec notre propre culture et notre chaîne courte ». Lorsqu'on l'interroge sur les grandes possibilités qui s'offrent au Staay Food Group à l'horizon 2025, Dammis cite la poire rouge Conférence pour laquelle elle a l'exclusivité des ventes aux Pays-Bas et travaille en Europe en collaboration avec le Belgische Fruit Veiling (Vente aux enchères des fruits belges). « Cette poire rouge, disponible toute l'année, sera sur le marché d'ici à 2025. Compte tenu de la forte demande de fruits rouges, on attend beaucoup de la Conférence rouge ».


Dammis van der Staaij (à droite) avec Joop Vernooij dans le verger de Conférences rouges

« L'une des rares conséquences positives de la crise du coronavirus est que les gens veulent de nouveau manger des aliments plus frais et plus sains - et de préférence aussi savoir d'où ils viennent. Nous pouvons bien sûr jouer ce rôle. En même temps, la pandémie va provoquer une récession dont personne n'a besoin. Continuez et tentez votre chance », conclut Dammis, qui souhaite à tout le monde un joyeux Noël et une bonne santé pour 2021.

Pour plus d'informations :
Staay Food Group 
Nieuwland Parc 140
3351 LJ Papendrecht
marketing@staayfoodgroup.nl
www.staayfoodgroup.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)