Une nouvelle filière de fruits labellisée en commerce équitable français

Après le blé, l’orge, le lait, la viande, les œufs, le miel, les légumes secs et les condiments, les fruits font, à compter de ce jour, leur entrée dans la démarche Agri-Éthique, le premier label de commerce équitable français. Une initiative portée par Le Domaine de Marcerolles, une marque implantée dans le Sud-Est. À partir du mois de mai, cerises, abricots, pêches, nectarines et poires seront tour à tour estampillés de ce label qui n’en finit pas de séduire.

Reconnaissables à leurs colis de couleur rouge, les fruits du Domaine de Marcerolles font, depuis plus de vingt ans, le plaisir des papilles des consommateurs et la fierté des producteurs du Gard, de la Drôme et de l’Ardèche. 35 d’entre eux se sont, en 2019, réunis au sein d’une association « Les amis du Domaine de Marcerolles » pour mutualiser leurs productions et ainsi répondre aux attentes des clients. Pour développer de nouveaux débouchés et assurer une juste rémunération de leur travail, l’association a décidé de rejoindre le label Agri-Éthique. « Une fierté pour nous d’accompagner cette filière structurée autour d’arboriculteurs motivés et porteurs de pratiques vertueuses, conformes à celles de notre cahier des charges », explique Ludovic Brindejonc, directeur d’Agri-Éthique, le premier label de commerce équitable français.

Des pratiques vertueuses, valorisées 
« Se rapprocher d’Agri-Éthique nous a semblé une évidence, confirme Frédéric Aberlenc, responsable du bureau du Domaine de Marcerolles. Notre créneau, c’est la qualité, le respect des producteurs et de leur travail. Nous privilégions les vergers implantés sur des côteaux avec des variétés anciennes aux qualités gustatives incomparables. » Autre particularité des producteurs de l’association : presque tous sont certifiés HVE, le plus haut niveau de la certification environnementale. Les pratiques respectueuses de l’environnement font déjà partie de l’ADN de ces arboriculteurs. « Agri-Éthique va nous permettre de valoriser économiquement ces efforts, de capitaliser sur notre notoriété pour développer de nouveaux créneaux de marché », explique-t-il.



Pour 2021, le Domaine de Marcerolles s'est engagé à minima sur 1 000 tonnes de fruits 
Pour les producteurs, l’enjeu est d’assurer une rentabilité de leurs productions, via des prix rémunérateurs, définis par contrats pour trois ans. Pour 2021, le Domaine de Marcerolles s’est engagé à minima sur 1000 tonnes de fruits.  L’engagement avec Agri-Éthique implique 8 des 35 producteurs de l’association. Laurent Clut est l’un d’eux. « En tant que président de l’association, cela me semblait évident de faire partie des premiers, confie-t-il. Nous espérons rapidement étendre l’offre à l’ensemble des producteurs et couvrir, à terme, toutes les productions de nos exploitations. La demande sociétale, pour des aliments locaux, de qualité, vertueux, ne cesse de croître. Le label Agri-Éthique va nous permettre d’y répondre. » 





« Agri-Ethique, une juste rémunération de notre travail »
Arboriculteur installé avec son fils en Gaec sur 105 ha à Châteauneuf-surIsère dans la Drôme, Laurent Clut s’est engagé à fournir, dès le printemps, cerises, abricots et pêches labellisés Agri-Éthique. « Les fondements de cette démarche m’ont plu, confie-t-il. Tenir compte des coûts de production pour définir les prix des contrats constitue, à mon sens, le meilleur outil pour assurer une équité entre chaque partenaire de la filière. Au fil des années, les négociations sont de plus en plus compliquées. Difficile parfois de rentabiliser nos coûts de production : la main d’œuvre, difficile à trouver dans notre région, est un poste très coûteux. Se rapprocher d’Agri-Éthique qui nous garantit des prix rémunérateurs sur plusieurs années, est pour nous une réelle sécurité. Les valeurs de ce label m’ont immédiatement séduit : respect des hommes, des produits, de notre terroir, de l’environnement... J’aimerais que le consommateur, par son acte d’achat, fasse non seulement le choix du goût et du local mais agisse aussi comme citoyen en participant à une juste rémunération de notre travail. Pour moi, ce serait une vraie reconnaissance de notre métier ».

Laurent Clut, arboriculteur, président de l'association

« Se démarquer de la concurrence »
« Les huit premiers arboriculteurs de l’association les Amis de Marcerolles à rejoindre le label Agri-Éthique sont complémentaires de par leurs productions et leur zone géographique. Les dates de maturité des différentes variétés étant décalées, nous pourrons approvisionner les étals de nos clients plus longtemps : de fin avril à fin juillet pour la cerise, du 20 mai au 1er septembre pour l’abricot, du 10 juin au 15 septembre pour les pêches et les nectarines, à partir du 14 juillet pour la poire. Grâce à Agri-Éthique, nous espérons nous renforcer commercialement, en nous démarquant de la concurrence. J’espère rapidement pouvoir proposer cette marchandise à la GMS et aux restaurateurs. La confiance entre partenaires, la transparence, l’aspect social et sociétal du label... autant d’arguments à mettre en avant pour les séduire. »


Frédéric Aberlenc, responsable du bureau du Domaine de Marcerolles

« Agri-Éthique, bien plus qu'un label »
Huit ans après son lancement, le label Agri-Éthique s’affiche sur plus de 235 produits. 1536 exploitations agricoles nous accompagnent. Tous ces produits portent les valeurs du commerce équitable : juste rémunération des producteurs, préservation de l’emploi local, soutien de pratiques sociétales et environnementales responsables. Agri-Éthique est un partenariat commercial entre tous les acteurs de la filière, bâti autour de contrats de trois ans minimum, et fondé sur le dialogue, la transparence et le respect. La solidarité entre filières fait aussi partie des fondements d’Agri-Éthique.

A droite : Ludovic Brindejonc, Directeur Général Agri-Éthique

Un outil pour assurer la transition agroécologique
Par ce label, nous souhaitons également sensibiliser les consommateurs qui, par leur acte d’achat, participent au déploiement du commerce équitable au sein de leur territoire. Chaque partenaire alimente un fonds collectif associé à la filière pour mener différentes actions en fonction des besoins de chaque région : bien-être animal, préservation de la biodiversité, accompagnement technique et économique des agriculteurs, etc. Le label Agri-Éthique constitue un réel outil pour assurer la transition agroécologique du monde agricole. 


Pour plus d'informations : 
Agri-Ethique
www.agriethique.fr 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)