Meilleures pratiques de l'industrie en matière de sécurisation du travail

Travailler plus intelligemment

Le producteur de Tasmanie Shane Weeks était convaincu de la valeur qu'une plateforme de récolte pouvait apporter à son exploitation de vergers en termes de qualité et de productivité avant que la fermeture de la frontière due au Covid-19 l'année dernière ne vienne couper court à la main-d'œuvre saisonnière.

Pour Shane, directeur général d'Ayers Orchards, basé à Spreyton, l'embauche de travailleurs domestiques inexpérimentés était inévitable, ce qui a contribué au délai de l'investissement. Les deux plateformes qu’il avait achetées devaient être installées immédiatement.

Les incitations fiscales à l'amortissement temporaire des actifs étaient un bonus, mais Shane a déclaré que la principale motivation était de faire de son verger de Spreyton un endroit où les personnes ayant peu d'expérience dans la récolte des pommes voulaient venir et, une fois sur place, voulaient rester.

« Si nous voulons des travailleurs, nous devons nous occuper d'eux », a déclaré Shane après avoir accepté la livraison de deux plateformes REVO Piuma juste avant de commencer la récolte. « Le ramassage des pommes est un travail difficile. Les nouveaux travailleurs doivent encore apprendre à cueillir. Si vous n'aviez jamais cueilli auparavant et que vous aviez le choix entre des échelles et des sacs ou vous tenir debout sur une machine, que choisiriez-vous ?

« Une plateforme est beaucoup plus facile pour le travail et c'est une question de sécurité. Je suis tombé d’une échelle des centaines de fois et je ne veux pas que cela arrive à d'autres. »

Shane a déclaré qu'en supprimant la nécessité d'apprendre à gérer efficacement les échelles et les sacs, les nouveaux cueilleurs étaient plus productifs plus tôt, restaient plus longtemps (ce qui réduit le roulement du personnel et les frais administratifs et généraux liés à l'emploi) et les fruits qu'ils cueillaient étaient de meilleure qualité. Les plateformes peuvent également être utilisées pour réduire la main-d'œuvre pour d'autres tâches dans les vergers.

À 124 000 euros, il s’agit d’une dépense importante, mais Shane est convaincu que les plateformes seront facilement rentabilisées par l'augmentation de la productivité et de la qualité. Il espère avoir récupéré son investissement en cinq à sept ans.

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse complet.

Pour plus d’informations :
Alison Barber
Apple and Pear Australia Ltd
Tél. : +64 03 9329 3511
abarber@apal.org.au 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)