Réduction de la superficie consacrée au melon et augmentation de celle consacrée à la pastèque

La saison des melons et des pastèques commence avec du retard dans la région espagnole de Murcie

La récolte des melons et des pastèques commence dans la région espagnole de Murcie avec un retard d'environ sept jours en raison des conditions météorologiques instables de ce printemps, avec une alternance de jours de pluie et de températures plus douces que d'habitude.

« Bien que les volumes soient encore limités à Murcie, nous prévoyons de travailler à plein régime à partir de la semaine 25 », déclare Laureano Montesinos, président du secteur melon et pastèque de l'Association des producteurs-exportateurs de fruits et légumes de la région de Murcie (Proexport). « Il devrait y avoir davantage de contrôles sur la production, étant donné l'excès d'humidité après les récentes pluies. »

Les conditions météorologiques entraînent actuellement une réduction des rendements en raison de la floraison et les calibres pourraient être plus petits dans les premières récoltes. Cependant, le représentant du secteur signale que la qualité des fruits sera aussi bonne que d'habitude.

Selon les données de cette association, on s'attend à une réduction d'environ 8 % de la superficie plantée en melons jaunes, galias, cantaloups et charentais, et à une augmentation de celle des pastèques de 9 à 10 %. 

« Dans cette campagne, l'augmentation la plus notable de la superficie correspond aux melons tardifs, qui étaient les seuls à avoir donné des résultats positifs pour les producteurs lors de la saison précédente », indique Laureano Montesinos.

« On constate également une baisse de la production de melons destinés au canal de la restauration et de l'hôtellerie, en raison de l'incertitude générée par la pandémie. Cette décision a dû être prise au début de l'année, lorsque les programmes de production sont planifiés, et à l'époque la situation n'était pas aussi claire qu'aujourd'hui en ce qui concerne les restrictions dans chaque pays », a-t-il déclaré.

La campagne du melon et de la pastèque d'Almeria a été marquée jusqu'à présent par une faible demande à cause du mauvais temps, et donc, également par des prix bas. « Nous constatons que, comme la récolte commence un peu plus tard à Murcie et qu'Almeria est déjà en train de terminer, cela pourrait laisser un vide dans la production qui nous amènerait à commencer la saison du bon pied, car la demande serait supérieure à l'offre et cela pourrait améliorer les prix », affirme Laureano Montesinos.

Le volume total de melons et de pastèques de la campagne 2020/2021 a dépassé 220 000 tonnes, soit une baisse de 7 % pour les melons et une hausse de 6 % pour les pastèques par rapport à la campagne 2019/2020. « La production de cette année dépendra des rendements. Nous savons qu'il y a moins d'hectares plantés de certaines variétés, mais cela ne signifie pas que moins de kilos pourront être exportés. Tout dépendra de l'évolution des tendances de consommation et de la météo à l'origine et à la destination », précise-t-il.

Les principales exportations de melons et de pastèques de Murcie sont destinées à l'Union européenne, avec des expéditions également vers le Royaume-Uni, les pays baltes, les pays de l'Est et d'autres pays tiers récemment ouverts, comme le Canada et les Émirats arabes unis, entre autres.

Pour plus d’information :
Proexport
Ronda Levante, 1 Entlo., 30008
Murcie, Espagne
Tél. : +34 968 27 17 79
proexport@proexport.es
www.proexport.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)