Si le chikoo est surtout un fruit vendu sur le marché indien, l'exportateur Kay Bee Exports fait tout ce qu'il peut pour le faire connaître sur les marchés européens. Selon l'exportateur, avec son goût de chocolat ou de caramel il devrait remporter un franc succès auprès des consommateurs européens. Un objectif bientôt atteint grâce à la réduction des coûts de transport qui devrait intervenir à la fin de la deuxième vague de coronavirus. 

Selon le PDG de Kay Bee Exports, Kaushal Khakhar, le fruit du Sapotillier est facilement disponible en Inde tout au long de l'année : « Appelé Chikoo en Inde, mais aussi Sapotille dans d'autres parties du monde, ce fruit est assez unique en ce qui concerne sa saisonnalité. Le chikoo est produit toute l'année, ce qui garantit un approvisionnement ininterrompu pendant 12 mois, tant pour le marché intérieur que pour l'exportation. »

« C'est un fruit tropical qui se développe dans un environnement chaud (jusqu'à 38°C) et humide. De telles conditions climatiques peuvent être trouvées dans la zone côtière occidentale de l'Inde tout au long de l'année et, malgré les aléas climatiques, les conditions restent idéales pour sa culture et les variations n'ont pas d'impact significatif sur le rendement.  »

M. Khakhar indique que ce fruit est principalement vendu sur le marché indien, mais il voit de nombreuses opportunités pour que le fruit arrive en Europe. « Avec une production annuelle de chikoo d'environ 400 mille tonnes, le marché intérieur est le marché pré-dominant. La majeure partie de la production nationale provient de l'État côtier du Maharashtra (nord) et de l'État côtier du Gujarat (sud). Mais, grâce à sa facilité de transport, il est transporté par camion dans tout le pays. Bien qu'une grande partie de ce produit soit consommée localement, le chikoo est un fruit idéal pour l'exportation vers les pays européens. Son goût sucré avec une saveur caramélisée ou chocolatée plaira certainement aux palais européens ».

Les difficultés liées aux conditions météorologiques ont entraîné une baisse des quantités disponibles pour le moment, mais M. Khakhar affirme que l'approvisionnement devrait revenir à la normale sous peu : « L'une des conséquences du cyclone Tauktae, qui a frappé les côtes occidentales de l'Inde à la fin du mois de mai avec des vents et des pluies violents, est une pénurie actuelle de l'offre qui a entraîné une augmentation des prix. Mais l'offre devrait revenir rapidement à la normale d'ici quelques semaines. Malgré ça, la demande de chikoos reste stable sur le marché local. »

« Notre principal objectif pour cette saison est de populariser les chikoos sur de nouveaux marchés soucieux de la qualité. Les fruits que nous proposons sont conformes à toutes les normes européennes de sécurité alimentaire en termes de LMR et sont certifiés G.A.P. Global. Les chikoos sont par nature des fruits rentables, mais les tarifs élevés du fret aérien pendant la pandémie actuelle les ont rendus un peu chers. Comme l'Inde approche de la fin de sa deuxième vague de Covid, on s'attend à ce que les taux de fret aérien diminuent, rendant ce fruit très abordable. »

« Le marché européen n'étant pas habitué à ce fruit, il est important de savoir que le chikoo est un fruit très polyvalent et qu'il peut être consommé de multiples façons : smoothies, milkshakes, flans, glaces et jus, et qu'il se marie également très bien avec divers autres fruits comme la banane. Une gamme variée de produits savoureux à valeur ajoutée peut également être dérivée du chikoo frais, comme la confiture, le nectar, les tranches déshydratées, la poudre et bien d'autres produits qui pourraient être développés et commercialisés par le marché de détail », conclut M. Khakhar.

Pour plus d'informations : 
Kaushal Khakhar
Kay Bee Exports
Tél. : +91 22 4157 8900
export@kaybeeexports.com  
www.kaybeeexports.com