Theo Hatzivassiliadis de HANS KUFFER Fruchthandel Ltd :

« C'est une très bonne année pour le raisin »

Alors que le gel et le temps humide ont provoqué des retards en Allemagne, la saison des fraises est terminée en Grèce depuis environ deux semaines. « La qualité des marchandises a baissé à cause des températures trop élevées en Grèce », explique Theo Hatzivassiliadis de Hans Kuffer Fruchthandel Ltd. « Après tout, les plantes sont mises en place en septembre ou octobre. À un moment donné, elles ne donnent plus de résultat, c'est pourquoi la Grèce a cessé d'exporter vers l'Allemagne pendant un peu moins de deux semaines. » 

Photo : Theo Hatzivassiliadis/Hans Kuffer Fruchthandel

Peu de fruits à noyau
Les choses s'annoncent également assez difficiles pour les fruits à noyau, selon Hatzivassiliadis : « Il y a des quantités plutôt limitées d'abricots en ce moment. La demande sur les marchés frais allemands n'est pas très forte non plus, bien qu'elle soit très bonne dans le secteur de la distribution alimentaire et dans les supermarchés. Les nectarines et les pêches ont déjà commencé, mais là aussi, il faut s'attendre à des quantités plutôt réduites. Sur les marchés intérieurs grecs, les prix des abricots sont en revanche très, très bons en ce moment. Ce sont surtout les variétés Cot qui se portent très bien et qui sont également très appréciées en France. » 

De leur côté, les cerises de Grèce jouissent d'une popularité particulière en Allemagne. « Les cerises grecques continuent d'être très populaires en Allemagne. La qualité des cerises est très bonne, la demande est donc élevée. » 

Les raisins sans pépins comme prochain best-seller
Mais il n'y a pas que les cerises qui devraient bien se porter sur le marché allemand. « Le prochain hit sera le raisin sans pépins. La récolte commencera dans environ deux semaines. Les raisins rosés et les raisins sans pépins de couleur claire sont de très bonne qualité. Le beau temps y a beaucoup contribué. C'est une très bonne année pour la Grèce en termes de qualité », déclare M. Hatzivassiliadis.

En revanche, la situation est pire pour les nectarines et les kiwis. « Le gel a presque détruit toutes les fleurs des nectarines. Il semble que la situation soit similaire pour les kiwis ; c'est un peu une catastrophe. » 

Photo de Theo Hatzivassiliadis/Hans Kuffer Fruchthandel

Pour plus d'informations :
HANS KUFFER Fruchthandel GmbH
Theo Hatzivassiliadis
Großmarkthalle - Halle I
Stand : 5 & 6, 15 & 16
Lager : Halle 10, Tor 4
Schäftlarnstr. 10
81371 Munich
Tél. : 089 / 74 11 83 90 ou 089 / 77 41 75
Fax : 089 / 74 11 83 93 ou 089 / 77 41 72
info@kuffer24.de 
https://www.kuffer24.com/  


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)