Freshfel Europe

« Tirer parti de l'importante révision des politiques pour promouvoir une alimentation à base de plantes »

À l'occasion de la conférence de deux jours de la Commission européenne sur la révision de la politique de promotion de l'agroalimentaire (12-13 juillet 2021), Freshfel Europe appelle les autorités européennes à s'appuyer sur la dynamique des développements politiques issus du Green Deal, de la stratégie de la ferme à la fourchette et du plan européen de lutte contre le cancer pour promouvoir les fruits et légumes frais comme une partie de la solution aux défis climatiques et sanitaires. L'objectif est de façonner une politique encore plus forte, plus efficace et mieux financée pour soutenir les fruits et légumes frais européens afin de stimuler la consommation de fruits et légumes frais au-delà du seuil minimal de 400 gr/habitant/jour fixé par l'OMS, tout en améliorant la compétitivité des produits frais de l'UE pour les exportations vers les marchés des pays tiers.

La dynamique visant à stimuler de manière significative la production, le commerce et la consommation de fruits et légumes frais est plus forte que jamais. La pandémie de COVID-19 a conduit les consommateurs à inclure davantage de produits frais dans leur régime alimentaire afin de renforcer leur santé et leur système immunitaire. La célébration par les Nations unies de l'année 2021 comme Année internationale des fruits et légumes est le moment idéal pour Freshfel Europe et le secteur des fruits et légumes pour défendre le secteur des produits frais et souligner les avantages des fruits et légumes frais pour la santé et l'environnement.

Les initiatives politiques fortes qui ont débuté en 2018 par l'Appel de Tartu pour un mode de vie sain et signé par trois commissaires européens contribuent encore à cet élan. La déclaration a maintenant été convertie en initiatives politiques plus concrètes où les fruits et légumes sont considérés comme faisant partie des solutions aux défis sociétaux actuels, tels que le changement climatique et les maladies non transmissibles. Cela se reflète dans les ambitions et la stratégie du Green Deal, la stratégie de la ferme à la fourchette, le plan européen de lutte contre le cancer, la prochaine réforme du programme scolaire pour les fruits et légumes et, plus important encore, la discussion actuelle sur la réforme de la politique de promotion avec des vues claires de Freshfel Europe sur la pertinence de cette politique pour les produits frais. 

Philippe Binard, délégué général de Freshfel Europe, a souligné : « Plus que jamais, il y a un élan pour changer les choses de manière significative. Les fruits et légumes ne reçoivent que 3 à 4 % du budget de la politique agricole de l'UE alors qu'ils contribuent à 20 % de la valeur agricole européenne. En comparaison, le secteur de la viande reçoit jusqu'à 53 % des aides agricoles couplées et le lait et les produits laitiers 21 %. Il est temps de dépenser le budget agricole de manière plus conforme aux attentes de la société, tant du point de vue de la santé que de l'environnement. Les fruits et légumes sont parmi les paniers d'aliments les produits qui répondent le mieux à ces deux ambitions. Alors que l'Union européenne s'oriente vers un modèle de production et de consommation alimentaire durable, les fruits et légumes sont un élément important qui contribue à la réalisation de cette ambition. »

Depuis plus de 20 ans, le secteur s'est engagé dans des méthodes de production durables, en utilisant la méthode de production intégrée, l'agriculture de précision et les bonnes pratiques agricoles, des contrôles stricts de l'utilisation des produits phytosanitaires, une gestion rigoureuse de l'eau, la réduction des emballages et bien d'autres initiatives pour faire face à la durabilité environnementale, sociale et économique. En ce qui concerne le climat et l'environnement, la production de fruits et légumes fait partie de la catégorie d'agriculture dont les émissions de CO2 sont les plus faibles, qui affiche de bons résultats en matière de consommation d'énergie et d'eau, de protection de la biodiversité et d'utilisation restrictive des produits phytosanitaires et des engrais. Sur le plan de la santé, la diversité des fruits et légumes contribue à une alimentation saine, riche en fibres, vitamines et nutriments qui sont des atouts importants pour un mode de vie sain et la prévention de nombreuses maladies, comme le montrent de nombreuses études scientifiques.

Il convient de rappeler que les chiffres démontrent que les produits frais sont principalement consommés localement et en saison, puisque plus de 60 % des produits frais sont consommés dans les États membres de l'Union européenne où ils ont été cultivés, tandis que le commerce - tant intra-européen qu'international - garantit la pleine diversité de l'assortiment et un approvisionnement tout au long de l'année. Les efforts des producteurs pour protéger leurs cultures et le bon contrôle de la température de la chaîne d'approvisionnement contribuent également à réduire les pertes et le gaspillage de nourriture.

Simona Rubbi, représentante de Freshfel Europe (OSC et présidente du groupe de dialogue civil sur la promotion et la qualité de la Commission européenne), s'est fait l'écho du soutien à une politique de promotion forte et à l'éducation des consommateurs en faveur d'une alimentation plus végétale lors de la conférence de deux jours sur la révision de la politique de promotion : « Il est important pour les fruits et légumes de s'appuyer sur une politique de promotion forte et bien financée. Aujourd'hui, le secteur des produits frais reçoit environ 30 millions d'euros de soutien financier chaque année pour la promotion des produits frais de l'UE sur le marché intérieur ainsi que sur les marchés des pays tiers. 15 % du budget de promotion de l'UE sont donc consacrés aux fruits et légumes. »

Elle note : « C'est évidemment insuffisant si l'objectif ambitieux de l'UE est de changer radicalement le régime alimentaire et de passer à un régime plus durable et à base de plantes. Cette évolution doit également tenir compte des avantages d'une alimentation équilibrée et diversifiée, incluant d'autres produits agricoles. L'objectif est d'assurer la moitié de l'assiette en fruits et légumes et de dépasser le minimum de 400 g par personne et par jour pour tous les consommateurs. Ce sera une solution gagnant-gagnant, tant pour la planète et la santé des citoyens que pour le secteur, car cela impliquera d'augmenter l'offre de produits frais de près de 15 millions de tonnes. »

Freshfel Europe continuera à prendre l'initiative d'une politique plus favorable aux produits frais. Il est temps de concrétiser et d'exploiter la dynamique actuelle en soutenant la transition vers un système durable et en élaborant les nouvelles politiques qui répondent le mieux aux défis du secteur. Trouver les moyens de positionner au mieux les fruits et légumes au centre d'une alimentation saine et durable devrait être la principale priorité des acteurs publics et privés. Elle devrait se fonder sur un partenariat solide au sein de la chaîne d'approvisionnement, de la production au commerce et jusqu'au détail et aux autres segments des services alimentaires, et garantir l'excellence, la qualité, la fraîcheur, la commodité et la diversité de tous les fruits et légumes frais mis à la disposition des consommateurs sur les marchés européens.

Pour plus d’informations :
Freshfel Europe
Tél. : +32 (0)2 777 15 80
info@freshfel.org
www.freshfel.org  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)