Division des nectarines en deux catégories pour aider les consommateurs

Le nombre de variétés est trop élevé, ce qui entraîne une certaine confusion dans le segment des nectarines. C'est pourquoi le Crpv, le centre de recherche sur les productions végétales, soutient le projet Ciclone, qui vise à segmenter les nectarines en deux macro-catégories du point de vue organoleptique : Classic et Sweet. L'organisation interprofessionnelle a déjà effectué quelques tests par le passé qui avaient abouti à la proposition d'une classification par un chercheur.

Le présent test sera réalisé pendant trois semaines dans certains supermarchés d'Émilie-Romagne. Les magasins suivants ont été identifiés en fonction de leur position stratégique, de leur catégorie, du type et du nombre de consommateurs ainsi que de leur pertinence sur le territoire : Ipercoop « Lungo Savio » et Famila à Cesena (Forlì-Cesena), Conad Superstore « La Filanda » à Faenza (Ravenne) et Alimentari « Alberto » à Bologne.

« L'objectif est de créer deux catégories distinctes de nectarines basées sur les qualités organoleptiques, en supplantant les distinctions actuelles basées sur le type de chair - jaune ou blanche - ou le nom de la variété, qui est généralement inconnu des acheteurs. De cette façon, nous pourrions lancer une nouvelle segmentation commerciale visant à fidéliser la clientèle en fonction de caractéristiques gustatives spécifiques », explique Daniele Missere, porte-parole du projet.

Cliquez ici pour télécharger la brochure qui sera distribuée aux consommateurs (en italien).

« Les données recueillies via les relevés de vente et les tests spécifiques auprès des consommateurs seront traitées afin de définir la popularité des deux options et d'évaluer si une distinction basée sur la saveur pourrait être une stratégie gagnante pour relancer ce fruit. »

Les nectarines finissent souvent par être mélangées dans les rayons des supermarchés, ce qui signifie que les consommateurs ne peuvent pas anticiper leur expérience gustative. Au fil du temps, cela a conduit à une grande insatisfaction vis-à-vis de ce fruit. L'objectif est donc ambitieux, car il implique également que les consommateurs soient capables de percevoir et d'apprécier les différences entre des lignes gustatives distinctes.

« C'est pourquoi, avec l'aide d'Ortofrutta Italia et de Naturitalia, nous réaliserons des tests dans quatre magasins différents entre Romagne et Bologne pendant trois semaines à partir du 16 juillet 2021. Dans chaque magasin, il y aura un espace dédié pour présenter les deux lignes et recueillir les impressions et les commentaires. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)