Wilko van der Zwaard, Wilko Fruit, Pays-Bas :

« Prix intéressants pour les pêches, nectarines et abricots espagnols »

La seconde moitié de la saison européenne des fruits à noyau a commencé. Selon Wilko van der Zwaard de WilkoFruit aux Pays-Bas, les ventes se déroulent bien pour l'instant. Très bien, en fait. « Les volumes sont nettement inférieurs dans certaines régions. Cependant, la demande est bonne, et les prix sont élevés ». 

« Nous allons encore proposer des cerises d'Espagne pendant deux semaines environ. Puis la saison espagnole sera terminée. Les cerises proviennent maintenant des hautes montagnes, près de la France. C'était une belle saison. Nous avons eu de bonnes quantités mais surtout de grosses cerises. La gamme de taille 28/30/32 était la norme plutôt que l'exception. »

« Les cerises espagnoles ont provoqué plus de remous sur le marché ces derniers temps. Les vendeurs adorent les boîtes de 2 kg. Ils les reçoivent avant les cerises turques. Celles-ci sont presque toutes expédiées en sacs », explique Wilko. « Nous proposons désormais aussi des cerises néerlandaises en 8x500 grammes. Et également en vrac en 5 kg dans un emballage de luxe Gaudias. »

Zones de production du nord
En Espagne, les saisons des fruits à noyau de Murcie puis de Badajoz sont terminées. C'est le cas pour les nectarines, les pêches et les pêches du Paraguay. La production s'est déplacée vers les régions septentrionales de Lleida et Zaragoza. « L'offre y est réduite de 40 %. Leurs tailles sont sans précédent puisque les fruits sont beaucoup moins nombreux sur les arbres. »

« Les prix sont élevés. Les pêches et les nectarines sont 60 % plus chères que l'année dernière. Les prix des pêches paraguayennes sont à peu près au même niveau », poursuit l'importateur. Chez Wilko Fruit, le rapport entre les nectarines, les pêches et les pêches du Paraguay est de 40/40/20. « Les consommateurs néerlandais apprécient surtout les nectarines. Mais les non-natifs, qui consomment le plus de fruits, préfèrent généralement les pêches. Dans les supermarchés, le rapport est de 50-30-20. »

« Nous allons recevoir des abricots d'Espagne pendant encore une semaine. Mais actuellement, nous avons beaucoup d'abricots français provenant des Costières de Nîmes. C'est la seule région de France où la récolte est bonne. Dans les autres, comme la vallée du Rhône et Lyon, la récolte est, au mieux, de 10 %. Les prix sont donc extrêmement élevés, entre 3 et 3,75 €/kg. »

Bien qu'il s'agisse de la seconde moitié de la saison, Wilko devrait être en mesure de proposer des fruits à noyau jusqu'en octobre. « Nos producteurs travaillent en étroite collaboration avec les sélectionneurs. Ils investissent donc beaucoup dans les nouvelles variétés. Ils présentent une nouvelle variété tous les dix jours. Nous avons donc en permanence les bonnes variétés en stock », conclut-il.

Pour plus d'informations :
Wilko van der Zwaard
Wilkofruit b.v.
14 Heilaar-Noordweg
4841 ZZ, Prinsenbeek, NL
Tél. : +31 (0) 765 244 460
wilko@wilkofruit.com
www.wilkofruit.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)