« Les clients n'ont pas blâmé les sociétés d'ingénierie de l'ozone pour leur conception, mais pour le gaz d'ozone lui-même »

L'utilisation de gaz d'ozone pour le traitement de l'eau a acquis une réputation quelque peu négative en raison d'une mauvaise conception technique. Selon une société d'ingénierie hydraulique, le gaz d'ozone lui-même n'était pas le coupable, mais les clients n'avaient pas une grande confiance en lui. Toutefois, si le gaz d'ozone est appliqué correctement, il peut encore porter ses fruits.

Selon Camilla Khrulova, responsable du marketing et des ventes pour la société suédoise d'ingénierie de l'eau EnviroProcess, les entreprises agricoles ont tout intérêt à intégrer l'ozone dans leurs processus : « L'attrait de l'utilisation de l'ozone dans l'usine de transformation est dû au fait que l'ozone est une méthode puissante contre toutes les bactéries, les biofilms, les virus ou tout autre pathogène. Certains microbes peuvent développer une résistance naturelle aux produits chimiques, compromettant ainsi la stérilité des équipements de production alimentaire. Mais les agents pathogènes ne peuvent pas résister à l'oxydation naturelle de l'ozone, ce qui sécurise efficacement vos opérations, quelle que soit la durée des cycles de production ou des intervalles d'assainissement. L'aspect le plus crucial de l'ozone est la conception correcte du système et son intégration dans votre processus. Les mêmes propriétés qui rendent ce gaz unique et bénéfique pour l'industrie peuvent entraîner l'échec d'un processus. » 

L'application correcte du gaz d'ozone est essentielle pour qu'il soit bénéfique, ce qui n'est pas une chose facile à faire, explique Khruvola. « Le gaz d'ozone ne peut pas être stocké ; il doit être produit in situ. Il présente l'avantage de ne pas dépendre de votre fournisseur de méthode biocide. L'ozone est l'oxydant le plus puissant ; il faut donc calculer le bon dosage, en tenant compte de votre processus, de vos produits et de votre eau, afin de garantir une performance optimale. Le gaz d'ozone doit être correctement injecté et mélangé pour éviter qu'il ne soit libéré dans l'air ambiant. Si vous ressentez une odeur d'ozone, cela signifie que votre système n'était pas précis. »

L'ozone est un gaz délicat à travailler, explique Mme Khrulova. « L'ozone n'est pas un procédé nouveau et était utilisé pour le traitement de l'eau depuis longtemps. Les propriétés de l'ozone en général et le fait qu'il ne laisse aucun résidu sur les aliments en font une solution très attrayante pour l'industrie alimentaire. Cependant, le gaz est très instable, d'où la nécessité de le produire sur place, et comme il est très réactif, il réagit avec tout et il n'y a aucun moyen de savoir quelle réaction sera la première, d'où l'importance de connaître exactement la qualité de l'eau, l'état du produit et les étapes du traitement, pour s'assurer qu'il y a suffisamment d'ozone dans l'eau. » 

L'ozone a acquis une certaine réputation en raison des erreurs commises par les sociétés d'ingénierie dans la mise en place du processus. EnviroProcess vise à changer la perspective autour du gaz, dit Khrulova : « Ne pas avoir l'équipement correct pour injecter et mélanger l'ozone à haute concentration dans l'eau a abouti à des solutions qui ne fonctionnent pas. Malheureusement, les clients ne blâment pas les sociétés d'ingénierie pour une conception défectueuse, mais l'ozone lui-même. C'est ce que nous essayons de changer, avec succès, grâce à notre procédé breveté et à notre équipement de mélange. »

Mme Khrulova affirme que les producteurs de fruits ont de nombreux avantages à intégrer le gaz d'ozone dans leur processus. « Les avantages sont nombreux, aussi bien directs qu'indirects. L'avantage direct, c'est lorsque le client demande à appliquer de l'ozone pour traiter l'eau de traitement, afin qu'elle soit désinfectée mais ne contienne pas de résidus chimiques. Une fois que l'ozone est appliqué dans l'eau, les avantages secondaires apparaissent également, comme le contrôle microbiologique du produit, sans changer les propriétés organoleptiques du produit, nous constatons une réduction de 4 logs et l'absence de pathogènes dans les résultats de laboratoire. L'équipement et la tuyauterie sont exempts de biofilm. » 

« La préoccupation standard est la sécurité du système d'ozone et nous y faisons face en ne laissant pas le gaz quitter la masse d'eau avec un transfert de masse correct et efficace du gaz (mélange) et des capteurs d'ozone en ligne dans l'eau qui peuvent ajuster la dose automatiquement s'il y a un changement de produit ou un arrêt sur le site du client. Nous testons chaque processus dans notre laboratoire avant d'envoyer quoi que ce soit, car même si l'application est la même et que les usines peuvent être situées à proximité les unes des autres, leur approvisionnement en eau sera différent et la qualité de la matière première variera d'un jour à l'autre, c'est pourquoi nous demandons un échantillon d'eau et un pilote à l'échelle réelle, soit dans le laboratoire, soit sur le site du client, afin de déterminer le modèle d'ozone le plus approprié », conclut Mme Khrulova.

Pour plus d'informations :
Camilla Khrulova
EnviroProcess AB
Tél. : +46 (0) 300-83 70 00
camilla.khrulova@enviroprocess.com 
www.ozoniq.tech 
www.enviroprocess.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)