Le fruit du dragon fait son entrée à Almeria

Les fruits tropicaux constituent une alternative intéressante pour élargir l'offre de produits horticoles d'Almeria en raison de leur rentabilité intéressante. Le pitaya est l'une des cultures entrée en force dans la province.

Selon Juan Jose Hueso, coordinateur de recherche de la station expérimentale Cajamar de Las Palmerillas et spécialiste de la culture fruitière subtropicale et méditerranéenne, ce fruit, également connu sous le nom de fruit du dragon, est un cactus tropical grimpant originaire du sud du Mexique et d'Amérique centrale, qui est largement cultivé en Asie du Sud-Est. Sa culture est pluriannuelle et requiert un système de conduction et de protection contre le rayonnement excessif en été. C'est pourquoi il est généralement cultivé sous filet ou sous plastique. Les plantes ne consomment pas beaucoup d'eau et les maladies et ravageurs sont très peu fréquents.

Selon le chercheur de Plataforma Tierra, Cajamar a commencé à tester ses premières pitayas en 2012. Elle collabore actuellement avec différentes institutions et entreprises (Université d'Almeria, IFAPA, Anecoop, ICIA, et le Cabildo de Tenerife) pour tenter de répondre à certaines des inconnues concernant ses performances et sa viabilité réelle. Nous rassemblons nos connaissances pour que la pitaya puisse être une autre référence qui aide à diversifier notre production, a déclaré le chercheur.

« Nous n'avons pas encore assez d'informations contrastées sur les conditions du sud de l'Espagne concernant les rendements du pitaya. Aux Canaries et en Israël, les données publiées révèlent qu'une plantation en pleine production (à partir de sa troisième année) peut donner un rendement de 40 à 50 tonnes par hectare. Les premiers résultats obtenus dans notre station expérimentale d'El Ejido indiquent des rendements encore plus élevés. Toutefois, d'après certaines informations parues dans la presse, nous devons interpréter les rendements et les prix avec prudence », a-t-il déclaré.

Le marketing sera la clé du succès
La pitahaya est un fruit exotique à fort potentiel, qui se distingue également par ses propriétés bénéfiques pour la santé, a ajouté M. Hueso. Cependant, comme pour tout nouveau produit, la commercialisation est la clé du succès de cette culture. « Il y a encore beaucoup de questions à aborder et de défis à résoudre avec cette culture : variétés, plastique-filet-air libre, climat, systèmes de conduction, taille, pollinisation, fertigation, lumière artificielle, etc. »

 

Source : diariodealmeria.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)