Touraine : des récoltes de melons divisées par deux

La production tourangelle de melons a souffert de l'excès de pluie et du manque de chaleur entre les mois de mai et juillet. La récolte de melons devrait donc, cette année, être divisée par deux. 

Si Philippe Delafond, producteur de melons dans le sud de la Touraine depuis près de 30 ans, récolte en temps normal 2 500 tonnes, il espère cette année atteindre au moins les 1 200 tonnes. « Le melon est très sensible aux températures et aux excès de pluviométrie. Or entre mai et juillet, il est tombé ici 317 mm de pluie, soit trois fois plus que la normale. Et avec le froid, les plantes ont fabriqué peu de fruits et se sont mal implantées, c'est à dire que les racines sont restées en surface. Du coup, dès lors que le fruit demande à la plante de le nourrir, les racines n'étant pas là, les plantes s'écrasent. »

« Ceux qu'on trie, on en jette la moitié. Au lieu de remplir cinq ou six remorques dans la journée, on n'en a que trois. C'est fatigant parce que cueillir pour jeter, mentalement c'est pas bon », explique Carine, la cheffe d'équipe de récolte. 

Les services de la direction départementale des territoires doivent se rendre sur place pour constater les dégâts et définir les éventuelles mesures d'aide. 

 

 


Source : francebleu.fr

Photo : © Thinkstock 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)