Antonio Caballero, gérant de Frutas Torero :

« A ce jour, les ventes de raisin sont supérieures à celles de la saison dernière »

La première moitié de la saison espagnole du raisin de table est presque terminée dans la région de Murcie, principale zone de production. Les ventes se déroulent de manière plus fluide par rapport à l'année dernière grâce à une pression d'approvisionnement plus faible depuis le début de la saison.

« L'Égypte, notre plus grand concurrent en termes de prix, a terminé sa campagne un peu plus tôt que d'habitude cette année, ce qui nous a permis de travailler avec des marchés plus vides », explique Antonio Caballero, directeur de Frutas Torero. « La demande a été plus forte jusqu'à présent et nous pouvons dire que nous avons vendu plus qu'à la même période l'année dernière. En outre, les prix sont bons », ajoute-t-il.

Les volumes des variétés les plus précoces, comme le Superior, ont été un peu plus faibles, alors qu'en général, la production de Murcie continue de croître légèrement et régulièrement. « Contrairement aux arbres fruitiers à noyau, le raisin de table est manipulé par un nombre réduit d'opérateurs, l'offre est donc mieux contrôlée », explique Antonio Caballero.

D'autres pays de l'arc méditerranéen, comme l'Italie et la Grèce, n'ont pas exercé une grande pression sur les marchés, leurs productions ayant été affectées par la chaleur. « Si l'Italie n'est pas un rival pour nous en termes de prix, la Grèce l'est pour les raisins blancs sans pépins, même si elle investit de plus en plus dans l'amélioration de sa culture, ce qui devrait entraîner une hausse des coûts à l'avenir. » 

Si cette entreprise a été pionnière dans l'ouverture de nouveaux marchés en Asie, les difficultés logistiques actuelles dues à la pénurie de conteneurs et aux coûts élevés du fret maritime font de ces destinations lointaines une option moins sûre cette année. « Malgré les problèmes de logistique, la demande en Europe se porte raisonnablement bien, donc pour l'instant, nous expédions moins de quantités vers les marchés d'outre-mer. Vendre en Europe comporte toujours moins de risques ».

La saison du raisin de table de Murcie se termine généralement à la fin du mois d'octobre, en fonction de l'impact de la météo, mais cette année, elle devrait se terminer plus tôt. « Si tout se passe comme jusqu'à présent, sans impact des pluies et avec les fruits qui sortent des champs au même rythme, je ne pense pas que nous arriverons à la fin du mois d'octobre cette année », affirme Antonio Caballero.

Basée à Abarán, en Murcie, Frutas Torero produit environ 6 millions de kilos de raisins de table sans pépins de variétés blanches, rouges et noires. « Cette année, nous avons investi dans la plantation de 30 nouveaux hectares qui deviendront pleinement productifs dans environ 3 ans et nous permettront d'atteindre 8 millions de kilos. Nous continuons à mettre en œuvre le renouvellement variétal dans nos champs ; ce qui est d'une importance capitale pour nous. Nous devons rester vraiment à jour dans le secteur des raisins de table. »

Cette année, l'entreprise exposera de nouveau au salon Fruit Attraction de Madrid, après avoir annulé l'an dernier en raison de la pandémie. « Il s'agit d'une activité très personnelle. Mes clients sont en fait des amis et il est essentiel de pouvoir se voir en face à face. Nous sommes impatients de nous retrouver, en prenant toutes les précautions nécessaires, comme nous l'avons déjà fait dans la salle de conditionnement et sur le terrain. »

Pour plus d'informations :
Antonio Caballero Palazón 
Frutas Torero
Avenida constitución 15.
30550 Abarán (Murcie). Espagne.
Tél. : +34 968 451 536
antonio@frutastorero.com 
www.frutastorero.com 
www.hortofruticolatopi.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)