François Bellivier, Capexo :

« L’arrivée de gros calibres du Pérou risque de momentanément déséquilibrer le marché de l’avocat »

Compte tenu de l’importance des volumes exportés par le Pérou cette année encore, jusqu’à la semaine dernière, le marché s’est plutôt bien tenu : « Nous avons été relativement satisfaits des prix dans un contexte où l’offre était très importante. Cela en partie grâce à la grande distribution qui a été sensibilisée dès le début de la saison et s’est organisée pour faire des promotions afin de mettre en avant les produits », explique François Bellivier, directeur du développement de Capexo.

Des promotions sur gros calibres attendues
Mais depuis la semaine dernière, la situation semble évoluer : « Malgré une belle avancée depuis le début de campagne Péruvienne, il reste encore des volumes à vendre et ceux au moins jusqu’à fin septembre et ce sont majoritairement des avocats en gros calibres. Ce qui risque de faire basculer le marché. Notre challenge dans les prochaines semaines va donc être d’écouler correctement cette marchandise. C’est d’ailleurs le moment de continuer à organiser des promotions, car la maîtrise et l’expérience des opérateurs du Pérou certifient une bonne qualité d’avocats qui mûrissent bien et avec un bon taux de matière sèche. J’espère que sur cette dernière ligne droite, la grande distribution va s’organiser pour écouler les gros calibres. »

Au carrefour de plusieurs origines
Actuellement, plusieurs origines se côtoient sur le marché de l’avocat : « Nous sommes dans des phases transitoires, avec la fin des origines du Pérou, de l’Afrique du Sud et du Kenya et le début des programmes en provenance de Colombie, du Mexique et du Chili. La Colombie pourrait bien se démarquer cette année car elle a de plus en plus de volumes et parce que les opérateurs de la filière travaillent de mieux en mieux. Nous n’entendons pas trop parler du Chili, qui sera en forte augmentation par rapport à l’année dernière et qui retrouvera des niveau connus sur la saison 2019/2020 et 2018/2019. La seule inconnue sera le niveau de consommation du marché intérieur qui est aujourd’hui très actif. Il devrait se retrouver sur le marché, comme l’année dernière avec des prix soutenus. Le Mexique, en particulier la région de Jalisco sera très présente cette année du fait d’une augmentation conjoncturelle lié à l’extension des surfaces plantées. La disponibilité et la disparité de ces différentes origines rend l’organisation de nos clients plus difficile en termes de segmentation mais il est acquis que le marché sera sous pression jusqu’à fin septembre ».

Pour plus d'informations : 
François Bellivier
Capexo
Tél. : 01 41 73 23 00  
Cell. : 06 75 03 76 54 
f.bellivier@capexo.fr   
www.capexo.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)