L'exportation de fruits frais se poursuit malgré l'effondrement du gouvernement afghan

Les exportateurs de fruits frais et secs d'Afghanistan recherchent les meilleures options pour poursuivre leurs échanges commerciaux face à l'effondrement du gouvernement afghan. Actuellement, les exportateurs de fruits frais et secs se démènent pour trouver d'autres voies d'acheminement pour les exportations, car les couloirs aériens et les vols sont fermés.

À l'approche de la saison des fruits frais, les exportateurs cherchent des moyens d'exporter la récolte de la saison et d'aider les agriculteurs en cette période de crise où la milice talibane a pris le contrôle de l'Afghanistan. L'Afghanistan, pays enclavé, dépend des ports d'autres pays pour ses importations et ses exportations. L'Inde est le plus grand marché de produits frais en Afghanistan, et les frontières de Torkham et Chaman de l'Afghanistan avec le Pakistan sont les routes terrestres utilisées pour les activités commerciales de l'Afghanistan vers l'Inde.

Les rapports montrent que les talibans ont invité les exportateurs et tous les Afghans à poursuivre leur vie et leurs activités normales. Le 17 août, lors d'une conférence de presse, Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a déclaré : « L'économie est une question fondamentale et importante, et tous les investisseurs doivent investir dans le pays. » Il a également demandé aux autres pays d'investir en Afghanistan. On entend également dire que les talibans ont promis de ne pas perturber les activités commerciales sur les routes de transit.

L'agriculture est la principale source de revenus de la plupart des familles afghanes, et les agriculteurs sont prêts à recueillir les récoltes de la saison et à les vendre aux négociants et aux exportateurs. L'Afghanistan exporte des pommes, des abricots, des cerises, des melons, des pastèques, des raisins, ainsi que de nombreux fruits secs et des herbes médicinales vers l'Inde et d'autres pays.

L'attaché commercial de l'Afghanistan en Inde et l'ambassadeur afghan en Inde ont demandé à tous les commerçants afghans de poursuivre leurs activités comme d'habitude et ont assuré que l'ambassade afghane en Inde les soutiendra s'ils rencontrent des problèmes.

Muhiuddin, propriétaire de Mobin Afghan Ltd, prévoit d'exporter des raisins et des melons afghans vers l'Inde par véhicules réfrigérés en passant par la frontière de Wagah, le port de transit entre le Pakistan et l'Inde. Toutefois, il n'attend plus que la Chambre de commerce et d'investissement afghane et les douanes indiennes pour passer les documents nécessaires, en raison des récents changements politiques. Il utilisait auparavant cette route pour exporter des fruits frais lorsque les vols de fret n'étaient pas disponibles et qu'il fallait deux à trois jours aux véhicules pour atteindre la frontière de Wagah.

Noorullah Lodin, le propriétaire de Noorullah S/O Khan, a déclaré : « Je ne vais pas rester assis et regarder, je vais exporter des fruits frais vers les villes indiennes de Delhi et de Kolkata cette saison. » Les commerçants indiens ont également élevé la voix et ont demandé au gouvernement indien de « reconnaître la situation et d'aider les commerçants afin d'éviter une crise financière », ont déclaré les membres dirigeants de la Confederation of All India Trade (CAIT).


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)