Philip Wißkirchen, Obsthof Wißkirchen :

« Des rendements satisfaisants pour les fruits à pépins rhénans »

Peu avant le début de la saison des pommes en Rhénanie, Philip Wißkirchen, de l'exploitation fruitière éponyme, s'est entretenu avec nous au sujet de la dernière et de la prochaine saison de culture fruitière en Rhénanie. « En 2021, nous avons bénéficié de précipitations qui ont beaucoup manqué au cours des trois dernières années », déclare Wißkirchen, président du groupe de spécialistes du district de Bonn/Rhein-Sieg et membre du conseil d'administration du groupe régional de spécialistes de la culture fruitière de la Provinzialverband Rheinischer Obst- und Gemüsebauern e.V. (Association provinciale des producteurs de fruits et légumes rhénans). D'après Wißkirchen, la saison sera retardée de 10 à 14 jours en raison du caractère froid du printemps.

Calibre satisfaisant des fruits, légers dégâts dus à la grêle
« Les tailles des fruits sont correctes grâce à l'eau. Cependant, on constate un retard dans la floraison et la maturation. Par contre, les risques de gel diminuent et le rendement s'avère globalement satisfaisant ». La Rhénanie a également connu des chutes de grêle légères et isolées, mais celles-ci étaient locales et ne couvraient pas toute la région.

Récolte principale à la mi-septembre
La récolte principale, qui commence avec la variété Elstar, n'est pas attendue avant la deuxième semaine de septembre. « En raison de la diminution du nombre d'heures d'ensoleillement par rapport aux années précédentes, la Gala atteindra sa maturité environ une semaine après l'Elstar cette année », indique Wißkirchen. « Pour une bonne coloration, les pommes ont besoin de nuits fraîches et de journées ensoleillées. De plus, nous favorisons la coloration en taillant en été, ce qui permet aux pommes de bénéficier de plus de soleil ». Dans l'ensemble, cependant, les rendements seront satisfaisants en Rhénanie. Wißkirchen n'a pas encore pu s'exprimer sur les prix.

Forte demande de fruits à pépins pendant le confinement
Toutes les fermes n'ont pas souffert du confinement. « Le confinement a considérablement augmenté la demande de pommes et de poires de la région. C'est une évolution qui nous réjouit. Nous produisons selon des normes très strictes. Pour nous, le respect des normes signifie le plus haut niveau de protection de l'environnement et des espèces, tout en offrant des aliments frais, régionaux et surtout sains à nos clients de Rhénanie. Les normes sociales sont au moins aussi importantes pour nous. Ce n'est pas pour rien que nous employons quelques saisonniers qui reviennent volontiers chez nous chaque année depuis plusieurs décennies. Je serais heureux si de plus en plus de consommateurs finaux reconnaissaient nos efforts supplémentaires grâce à des normes plus strictes et voyaient ainsi une valeur ajoutée dans notre produit régional », explique Wißkirchen.

Diverses stratégies de marketing
Avec d'autres producteurs de fruits, Wißkirchen a organisé une campagne de distribution de pommes dans le centre-ville de Bonn. Cette mesure visait à faire comprendre aux consommateurs finaux les avantages des produits régionaux. « Les exploitations de commercialisation directe et indirecte ainsi que les exploitations conventionnelles et biologiques ont été impliquées de manière égale. Nous ne nous sommes pas contentés de distribuer des pommes, nous avons voulu sensibiliser la population locale à l'importance de la production régionale », indique Wißkirchen.

Selon lui, le marketing direct est également extrêmement dépendant de la localisation. « Dans les communes où il y a beaucoup de producteurs de fruits, la commercialisation directe exclusive d'une grande surface est très difficile, mais la commercialisation directe offre souvent au consommateur final un bel aperçu de la production, de la variété et de la polyvalence de notre profession ». D'autant plus que la pression concurrentielle de l'étranger n'est pas loin derrière. « Je reconnais la raison d'être des produits d'outre-mer dans la mesure où ils peuvent être achetés lorsque les produits régionaux se raréfient. Comme un produit de transition, pour ainsi dire, de la mi-juin à la mi-août. Je comprends que le commerce achète les produits d'outre-mer bien à l'avance et éprouve donc de grandes difficultés à trouver la transition parfaite avec les produits régionaux. Je trouve cependant dommage lorsqu'à la mi-septembre, on ne trouve au supermarché qu'une ou deux, parfois même aucune, variétés de pommes de la région ». L'exploitation de Meckenheim-Ersdorf commercialise ses produits principalement auprès des détaillants alimentaires par l'intermédiaire de Landgard.

Pour plus d'informations :
Obsthof Wißkirchen
K&P Wißkirchen GbR
Philip Wißkirchen
Rheinbacher Str. 36
53340 Meckenheim-Ersdorf
Tél. : +49 1516 7510944
info@obsthof-wisskirchen.de
https://obsthof-wisskirchen.de


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)