Guy De Meyer, Demargro :

« Une qualité de fraise belge inégalée »

« Cette année n'a pas été la meilleure en termes de qualité dans le secteur belge des fruits rouges », explique Guy de Meyer de Demargro. « Le temps froid a entraîné une qualité inférieure à la normale pour les fruits rouges. L'offre était en retard, entraînant des prix relativement élevés. Ce qui a ensuite provoqué une baisse de l'intérêt des consommateurs. »

Mais le temps ensoleillé actuel permet de trouver un grand nombre de fraises de qualité. « Celles-ci ont un prix raisonnable pour le moment. Lorsqu'ils sont trop élevés, il est difficile de trouver des débouchés. Mais s'ils sont trop bas, ce n'est pas bon pour nous non plus. Après, tout le monde a des fraises, et la concurrence est rude. Les marges sont alors trop faibles ».

Culture protégée ou pleine terre
Guy précise que Demargro ne travaille qu'avec environ 5 % de produits en pleine terre. Les 95 % restants des fraises qu'ils achètent proviennent de cultures protégées - sous des auvents ou dans des serres. Ils les vendent dans des pays comme la France, l'Espagne et la Scandinavie.

« La culture en pleine terre continue de diminuer. Nous en faisons encore environ 5 % pour les clients qui le demandent expressément. Mais, par exemple, cette année, la pluie a endommagé la production en pleine terre bien plus que la culture protégée. Le manque de soleil plutôt que le froid et l'humidité de cette année ont le plus affecté les cultures protégées. »

Nouvelles variétés
Autrefois, le choix de variétés de fraises était assez limité. Désormais, les coopératives en proposent un nombre croissant. La qualité ne cesse également de s'améliorer, estime M. De Meyer. « Avant, on avait surtout de l'Elsanta. Aujourd'hui, on a des variétés comme la Sensation, la Murano, la Verity et la Falco. Chacune a des caractéristiques distinctives, des avantages et parfois des inconvénients. »

Un marché des fruits tendres en pleine croissance
Les produits de Demargro sont très populaires en France. Mais cet exportateur fournit aussi l'Espagne et la Scandinavie. Ces dernières années, de plus en plus de pays se sont ajoutés à la liste. L'entreprise s'est également attachée à dénicher de nouveaux marchés. « Nos employés ont une grande expertise des produits que nous proposons. De plus, nous travaillons exclusivement avec des produits de haute qualité. Ainsi, nous continuons à prospecter de nouveaux marchés qui s'intéressent à nos produits », explique Guy.

« Une grande partie de notre publicité se fait par le bouche à oreille. Les acheteurs sont satisfaits et voient que nous pouvons fournir une qualité constante ». Cette année, Demargro s'est fortement concentré sur les ventes de framboises et d'autres baies également. « Les prix étaient un peu élevés en début de saison. Néanmoins, nous avons réussi à réaliser de nombreuses ventes. En Belgique, notre qualité nous distingue vraiment. De ce fait, la demande pour ces produits se maintient bien. »

Nouveau bâtiment
Les affaires continuent, même si l'entreprise est en pleine construction d'un nouveau bâtiment. Celui-ci se trouve à un kilomètre seulement de leur emplacement actuel. « Cela se passe très bien. Nous allons bientôt emménager dans les nouveaux locaux, plus grands. Cela se fera, au plus tard, à la fin de cette année, ou au début de l'année prochaine ». Outre la zone d'emballage de 3 400 m², le nouvel entrepôt dispose également d'une zone d'expédition de 4 500 m² et un espace de réfrigération de 2 000 m². « Le nouveau bâtiment et l'espace supplémentaire nous permettront de nous développer et d'être prêts pour l'avenir », conclut Guy.

Pour plus d'informations :
Guy De Meyer
Demargro
11, rue Tombrug
8850, Ardooie, Belgique
Tél. : +32 (0) 517 47 075
guy.de.meyer@demargro.be
www.demargro.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)