Premiers effets de la tempête

Une tempête dans la Communauté de Valence affecte plus de 20 000 tonnes de kakis et d'agrumes

La tempête de cette semaine dans la Communauté de Valence a déjà eu ses premiers effets sur l'agriculture. Selon une estimation provisoire de l'Association Valencienne des Agriculteurs (Ava-Asaja), réalisée en prévision de nouvelles précipitations dans les prochains jours, les pluies ont été généralement bénéfiques pour toutes les cultures qui n'ont pas encore été récoltées - agrumes, raisin, oliveraie, kaki, riz, légumes, etc. - car elles permettent de nettoyer les plantations, d'améliorer la taille et la qualité de la production, d'économiser l'irrigation et de recharger les aquifères. Cependant, la grêle a causé des dommages allant jusqu'à 100 % de la récolte dans certaines zones, ce qui se traduit par des pertes directes de près de 8 millions d'euros.

Ava-Asaja estime que la grêle a détruit plus de 20 000 tonnes de kakis et d'agrumes dans La Ribera Alta. Carlet est la zone municipale la plus touchée, avec 17 000 tonnes affectées (14 000 tonnes de kakis et 3 000 tonnes de mandarines et d'oranges). Elle est suivie de Catadau, avec 3 000 tonnes de kaki, et, dans une moindre mesure, d'autres villes voisines comme Alfarp, Algemesi et Albalat de la Ribera.

Selon le délégué d'Ava-Carlet, Fernando Hervas : « La grêle a surtout touché les champs qui n'étaient pas aussi touchés par la cochenille. Par conséquent, entre les maladies et la grêle, Carlet ne produira que la moitié de kakis. Nous découvrirons les réels dégâts sur les cultures d'agrumes au fil des jours. Les producteurs auront des pertes, mais il faut aussi prendre en compte les salaires qui vont être perdus. » 

La région de Requena, notamment le district de San Antonio, a également été touchée par la grêle et certains vignobles ont subi des pertes allant jusqu'à 50 %. Les pluies intenses ont également provoqué des glissements de terrain et des dommages aux infrastructures agricoles dans le sud de Valence et le nord d'Alicante, qui ont enregistré davantage d'eau accumulée. Heureusement, les dégâts n'ont pas été généralisés. La tempête a également paralysé la récolte des variétés précoces d'agrume et de kaki.

Ava-Asaja a demandé aux administrations de mettre en œuvre des aides directes et des mesures fiscales visant à atténuer les pertes subies par les agriculteurs touchés par ces adversités climatiques au cours d'une année agricole qui a connu un taux d'accident élevé.

Pour plus d'informations : 
Ava-Asaja
Tél. : +34 963 804 606
info@avaasaja.org  
www.avaasaja.org 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)