La saison du kiwi turc est lancée

« Nous augmentons régulièrement les volumes de kiwi chaque année »

La saison du kiwi turc a commencé et, comme chaque année, la Turquie a augmenté sa production. Bien que la production locale ne soit pas en mesure de couvrir entièrement la demande turque, certains fruits sont cependant exportés vers les pays européens. Selon un exportateur, la notoriété du kiwi turc augmente rapidement.

Coskun Eren, directeur du marketing de l'exportateur de produits turcs Eren, affirme que la saison du kiwi a commencé et que le rythme va s'accélérer au cours des prochaines semaines : « Cela se passe bien jusqu'à présent. La saison a commencé récemment à Mersin. Notre principale région pour le kiwi, Yalova, devrait commencer vers la deuxième ou troisième semaine d'octobre. Il y a aussi des kiwis sur le littoral de la mer Noire, dans la région de Rize, ils commenceront avec un léger retard après Yalova. Le volume est en hausse et il n'y a pas de problème de qualité à soulever jusqu’ici. »

« Les kiwis commenceront à être stockés vers le mois de novembre et nous prévoyons que la majorité du volume le sera à la mi-décembre. Nous espérons poursuivre les expéditions à partir du stockage jusqu'en avril 2022. Le kiwi a tendance à perdre de sa fermeté lorsqu’il est stocké trop longtemps. C’est pourquoi nous aimerions conclure les transactions à long terme avant novembre, afin de se sécuriser nos ventes et maintenir un bon produit pour les expéditions de février à avril. »

Au cours des dernières années, les producteurs de kiwi turcs ont augmenté leur production, explique Eren. « Il y a eu une augmentation constante des plantations pour le kiwi en Turquie, la tendance se poursuit et donc les volumes sont en hausse cette année aussi. Le temps a été assez sec cette année en Turquie, et le kiwi a besoin de beaucoup d'eau. Nous nous attendons donc à quelques pénuries dans la région de Mersin-Cukurova. Mais les autres régions principales qui produisent de gros volumes, Yalova et Rize, ont eu une meilleure saison. Nous ne prévoyons donc pas de problèmes majeurs dans ces zones là. Le réchauffement climatique nous affecte tous et nous devons mieux nous préparer si nous voulons être compétitifs dans le secteur du kiwi durant les dix prochaines années. »

Tout comme le pays augmente ses volumes chaque année, Eren affirme que l'entreprise a également augmenté sa production ainsi que ses volumes d'exportation : « En tant qu’entreprise, nous augmentons régulièrement les volumes de kiwi chaque année, en fournissant de nouveaux clients et de nouveaux pays. Notre objectif est de faire du kiwi l'un de nos principaux produits. A la fois durable pendant le transport et facile à stocker, c'est la combinaison idéale pour nous. Nous avons un marché intérieur fort pour les kiwis et nous visons à atteindre un volume similaire ou supérieur pour les exportations désormais. Nous avons déjà le produit, l'expérience, les machines et les moyens de stockage, alors pourquoi ne pas étendre les ventes aux exportations ? Pour cela, les importateurs sont en train de découvrir le kiwi turc et nous avons beaucoup à leur offrir. Chaque fois que je dis à quelqu'un que nous avons des kiwis et que je lui propose une offre, il est à la fois surpris et curieux d'essayer lui aussi. »

L'année dernière, Eren a entrepris la promotion du kiwi turc. Selon lui, sa campagne a été un succès, comme le prouvent les programmes qui ont été mis en place pour cette nouvelle saison.

« La promotion du kiwi turc se déroule de manière fantastique. Nous avons déjà des personnes qui nous posent des questions sur notre kiwi en Italie, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays de l'UE, avec des programmes stables de longue durée également. La Biélorussie et la Russie sont également très intéressées. Nous avons fait des essais avec quelques camions et des expéditions partielles l'année dernière et tout le monde était très satisfait. Nous avons trois programmes à long terme devant nous pour le moment et les discussions se poursuivent. Nous accueillons tous ceux qui veulent essayer le kiwi turc avec une entreprise professionnelle de 27 ans, dont la spécialité est la vente au détail et l'approvisionnement stable : Eren. »

Les kiwis étant populaires sur le marché local, les prix dépendent de la demande des consommateurs turcs : « La quantité de kiwis que la Turquie produit, ne peut pas soutenir la demande locale pour ce produit, c'est pourquoi la Turquie importe également des kiwis. Cela signifie que les prix sont fortement influencés par les conditions du marché local. Les prix devraient être environ 20 à 25 % plus élevés que l'année dernière en raison de la forte augmentation des coûts d'importation des matériaux et des engrais. La monnaie turque par rapport à l'euro a également baissé d'environ 10 % par rapport à l'année dernière, et nous nous attendons donc à ce que les prix à l'exportation soient de 10 à 15 % plus élevés que l'année dernière. Cela signifie que, pour le client, il y un avantage à sécuriser les produits à un stade précoce, car plus tard, les coûts de stockage commenceront également à se faire sentir. »

Pour plus d'informations : 
Coskun Eren
Eren Tarim
Tél. : +90 533 695 5802
coskun@erentarim.com 
www.erentarim.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)