En collaboration avec ECLO

Colruyt Group veut réutiliser ses résidus de pain pour faire pousser des champignons

Colruyt Group utilise ses propres résidus de pain pour cultiver des champignons. Afin d’assurer une production circulaire des champignons, Colruyt Group travaillera en collaboration avec ECLO, anciennement connu sous le nom « Le Champignon de Bruxelles ». Cette coopérative dispose du savoir-faire nécessaire pour transformer le pain en substrat et y faire pousser différents types de champignons. Le test de valorisation des résidus de pain, mené par l’équipe chargée de l’innovation alimentaire au sein de Colruyt Group, a duré un an et demi et s’est avéré très concluant. Les premiers champignons, cultivés à partir des restes de pain de Bio-Planet, seront disponibles sur les marchés couverts Cru d’Overijse, d’Anvers et de Gand à partir de la mi-octobre. Des pleurotes eryngii, des pleurotes en huître et des shiitakés seront disponibles dès la mi-octobre chez Cru.

Un partenariat pour la culture d’un produit circulaire
L’équipe chargée de l’innovation alimentaire au sein de Colruyt Group a eu l’idée de valoriser les flux résiduels chez ECLO. Cette ferme urbaine située à Bruxelles cultive localement de délicieux champignons de manière durable et circulaire ainsi que des microlégumes et dispose du savoir-faire nécessaire à la culture à partir de résidus organiques. Ce projet consiste à transformer les flux de restes de pain en un substrat sur lequel différents types de champignons peuvent pousser. Après la récolte, le substrat est utilisé comme engrais pour les champs des maraîchers. Nous obtenons ainsi un produit circulaire. Hadrien Velge, cofondateur et CEO d’ECLO : « Le partenariat avec Colruyt Group confirme notre conviction qu’il est possible de mettre sur pied un commerce local dans une économie circulaire grâce à la réutilisation des flux résiduels. »

Test concluant
Anna Gryseels, gestionnaire de projet au sein de l’équipe chargée de l’innovation alimentaire de Colruyt Group : « Nous sommes depuis un certain temps à la recherche d’un moyen de cultiver des champignons sur des résidus organiques. Nous sommes donc fiers d’avoir réussi à réaliser ce projet avec notre partenaire ECLO. » Le projet pilote pour la culture de champignons sur des résidus de pain a été réalisé en collaboration exclusive avec ECLO et a duré un an et demi. ECLO collecte les restes de pain du magasin Bio-Planet de Grand-Bigard et les transforme en substrat. Après environ dix semaines, les champignons sont prêts à être cueillis. Ils sont de qualité supérieure, présentent une longue durée de conservation et une structure agréable. Frais, ils peuvent être conservés dix jours à une température comprise entre 2° et 7 °C. Les pleurotes eryngii et les shiitakés sont les variétés les plus adaptées à ce type de culture, mais les pleurotes en huître sont également cultivés sur des restes de pain. Maintenant que le projet pilote s’est avéré concluant, Cru peut temporairement proposer ces trois types de champignons à partir de la mi-octobre sur ses marchés d’Overijse, d’Anvers et de Gand. L’exigence des clients de Cru fait qu’ils constituent le public idéal pour en évaluer le goût. Ils auront en outre la possibilité de donner leur avis sur le produit ainsi que sur la culture durable de champignons. L'objectif est d'étendre ce test, mais les plans ne sont pas encore précis.

Réutilisation des excédents alimentaires
Colruyt Group est à la recherche de solutions afin d’éviter autant que possible le gaspillage alimentaire. D’une part, en misant sur la prévention (plus de 97 % des produits frais et surgelés sont vendus grâce à une gestion efficace des stocks) et d’autre part, en réutilisant les excédents alimentaires (alimentation animale, biochimie, réutilisation d’aliments pour en faire d’autres, comme du boudin). Le projet de cultiver des champignons sur des restes de pain correspond tout à fait à cette approche. Stefan Goethaert, directeur Fine Food, Retail Services et Private label chez Colruyt Group : « En 2020, le pain représentait environ 14 % des excédents alimentaires de Colruyt Group. Ce pain est utilisé pour nourrir les porcs ou est transformé en boudins. En réutilisant ces excédents pour faire pousser des champignons, nous leur donnons une seconde vie et contribuons à la réduction du gaspillage alimentaire et à l’économie circulaire au sein de laquelle les excédents redeviennent des matières premières. Nous sommes fiers de pouvoir inspirer ainsi nos clients à consommer de façon responsable. »

Pour plus d'informations : 
colruytgroup.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)