Analyse de Jan Kees Boon, Fruit&Vegetable Facts :

Dans quelle mesure le Royaume-Uni est-il autosuffisant en matière de fruits et légumes ?

Le Royaume-Uni est fortement tributaire des importations de légumes, et surtout de fruits. Il cultive un peu plus de la moitié de ses propres légumes. Les importations ont diminué en 2020, mais la production est restée la même. Le taux d'autosuffisance en légumes du Royaume-Uni a donc augmenté d'environ 3 % pour atteindre 56 %.

Cela a mis fin à une tendance à la baisse de longue date, concernant l'autosuffisance en légumes. En ce qui concerne les fruits frais, 16 % de la consommation intérieure provient de produits cultivés sur le sol britannique. C'est le même pourcentage que les années précédentes. Ces chiffres proviennent du ministère britannique de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales.


Une production de légumes assez déséquilibrée : surtout des produits de grande taille cultivés en pleine terre
Au Royaume-Uni, la production totale de légumes est restée assez stable ces dernières années, avec 2,5 à 2,6 millions de tonnes mais elle était auparavant plus élevée. L'agriculture maraîchère britannique se compose essentiellement de légumes de plein champ. Les carottes sont, de loin, le produit le plus important ; en 2020, les agriculteurs en ont cultivé 700 000 tonnes. Suivent les oignons et les choux, avec 400 000 tonnes chacun.

La production de légumes de serre est quant à elle plutôt modeste, avec un total de 270 000 tonnes. Ce sont les tomates qui sont ici le produit le plus important avec seulement 65 000 tonnes. Le taux d'autosuffisance des différents légumes varie considérablement chaque année, allant de 100 % pour les carottes, 90 % pour les choux et 60 % pour les choux-fleurs, à 50 % pour les champignons, 33 % pour la laitue et 15 % pour les tomates.

Pour les fruits, seules les fraises ont un taux d'autosuffisance supérieur à 50 %. En 2020, le Royaume-Uni a produit peu de fruits - 650 000 tonnes - tandis que la norme se situe autour de 750 000. Les pommes destinées à la consommation directe sont le principal produit, avec 200 000 tonnes mais la production de poires (25 000 tonnes) est très modeste.

En 2020, la production de fraises a été faible, avec 125 000 tonnes alors que les agriculteurs britanniques en ont récolté 140 000 tonnes les deux années précédentes. Le taux d'autosuffisance des produits cultivés au Royaume-Uni varie ainsi de 70 % pour les fraises, 40 % pour les pommes et les framboises, à 20 % pour les poires.

Production intérieure au Royaume Uni en % de l'approvisionnement total

Troisième importateur mondial de légumes et sixième importateur mondial de fruits
Avec environ 3,5 millions de tonnes de fruits et 2,2 millions de tonnes de légumes, le Royaume-Uni est un grand importateur. Pour les légumes, il est en troisième position, après les États-Unis et l’Allemagne et en sixième position pour les fruits. Il suit les États-Unis, l'Allemagne, la Russie, la Chine et les Pays-Bas. La Grande-Bretagne importe principalement des tomates, 400 000 tonnes, et des oignons, 300 000 à 400 000 tonnes.

Suivent les poivrons (220 000 tonnes), la laitue (200 000 tonnes), les concombres (200 000 tonnes), les choux-fleurs/brocolis (130 000 tonnes) et les champignons (120 000 tonnes). Pour les importations britanniques, les bananes sont, de loin, le premier produit fruitier. Ils en importent plus d'un million de tonnes par an. Suivent les pommes avec 350 000 tonnes, les melons (320 000 tonnes), les mandarines (310 000 tonnes), les raisins (280 000 tonnes) et les oranges (270 000 tonnes).

Le Brexit a été mis en œuvre le 1er janvier de cette année et cela remet, pour l’instant, en question les chiffres d'importation de fruits et légumes frais du Royaume-Uni. Selon les douanes britanniques, au premier semestre 2021, les importations en provenance des pays de l'UE auraient été inférieures de 12 % à celles du premier semestre 2020. Les importations en provenance des Pays-Bas et de la Belgique pourraient même avoir chuter de 20 %. D'autres sources n'ont pas encore confirmé ces chiffres.

Cliquez ici pour consulter la fiche d'information (en néerlandais).

Pour en savoir plus :
Jan Kees Boon
Fruit and Vegetable Facts
Tél. : +31 (0) 654 687 684
fruitvegfacts@gmail.com 
www.fruitandvegetablefacts.com    


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)