Rapport de la Rabobank

Consommation de myrtilles en hausse

Les exportations mondiales de myrtilles fraîches devraient connaître une croissance régulière au cours des prochaines années, car les régions de culture continuent de se diversifier dans le monde. Les entreprises sont poussées à être plus productives et plus efficaces et à fournir constamment des fruits de haute qualité. Les cultivars améliorés joueront un rôle de plus en plus important dans les régions productrices.

Selon le dernier rapport de la Rabobank sur les produits frais, la superficie mondiale de myrtilles a dépassé 205 000 hectares en 2020, et la production devrait continuer à croître fortement au cours des prochaines années. La majeure partie de la surface plantée est encore concentrée sur le continent américain, mais la région Asie-Pacifique est en pleine expansion. L'Amérique du Nord, berceau de l'industrie de la myrtille, reste une région compétente pour la culture de la myrtille, mais les parts de production se déplacent. Avec entre autre l'Amérique du Sud qui se développe rapidement, mais aussi de nouvelles régions de culture qui se développent en Europe, en Afrique et en Asie.

« Nous prévoyons que les exportations mondiales en 2025/26 atteindront près de 900 000 tonnes, dont plus de 70 % proviendront des cinq premiers pays exportateurs : le Pérou, le Chili, le Canada, le Mexique et l’Espagne/Maroc », déclare David Magaña, analyste Produits frais chez Rabobank en Amérique du Nord.

Une demande mondiale croissante
Le volume des exportations mondiales de myrtilles a augmenté à un taux de croissance annuel composé (TCAC) d'environ 11 % au cours de la dernière décennie. Les expéditions internationales et la disponibilité ont explosé au cours des 10 dernières années, alimentées par la production croissante de nouveaux acteurs de l'industrie, tels que le Pérou, le Mexique, le Maroc, l'Afrique du Sud et la Chine, qui complète l'offre existante des États-Unis, du Chili, de l'Argentine et l'offre locale de l'Europe. Depuis la saison 2019/20, le Pérou est devenu le plus grand exportateur mondial de myrtilles fraîches, et le Chili est désormais second.

« Le Chili et le Pérou ont tous deux un accès exceptionnel au marché, avec un accès libre de droits à la Chine, à l'Europe et aux États-Unis. Ces pays sont bien positionnés pour bénéficier de l'expansion de la demande mondiale », explique Gonzalo Salinas, analyste Produits frais chez Rabobank en Amérique du Sud.

Exportation des myrtilles par pays pour la période 2010 à 2025

Une demande en mutation
En termes de consommation, les États-Unis et le Canada combinés absorbent toujours le plus gros volume de myrtilles, mais l'Europe est désormais la principale zone de croissance de la demande. De la même manière, la Chine est en tête de la consommation de myrtilles en Asie grâce à la croissance de son offre locale et importée. Le paysage de la demande est en train de passer d'une situation centrée sur l'Amérique du Nord à une situation où les moteurs de croissance sont répartis dans le monde entier.

L'amélioration des cultivars jouera un rôle clé
Le marché devenant plus compétitif et les consommateurs plus exigeants, une qualité constante est essentielle pour saisir les opportunités de croissance.

« Les programmes de sélection mettent au point des cultivars répondant à différentes exigences en matière de refroidissement, en mettant l'accent sur la saveur, la fermeté et la durée de conservation afin de séduire davantage de consommateurs et de détaillants. Les producteurs peuvent bénéficier d'une meilleure efficacité des intrants, de meilleurs rendements et de la possibilité d'une récolte mécanique », conclut David Magaña.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)