« Avec 60 euros par an, on peut acheter des bâches et des phéromones »

Les pièges maison contre les punaises asiatiques sont efficaces et bon marché

De nombreux producteurs font preuve d'inventivité et se sont attelés à la fabrication d'un système de lutte contre les ravageurs pour le piégeage massif des punaises asiatiques, aussi appelées punaises diaboliques. Les pièges se composent uniquement de toile et de phéromones qui peuvent être fabriqués à la ferme. Plusieurs entreprises en ont déjà installé ces derniers mois, et les premiers résultats semblent prometteurs.

Gianni Gasperoni

« Nous avons commencé à proposer ce type de piège au printemps dernier. A L'Agrotecnica, nous proposons un tissu visqueux jaune pour le printemps, lorsque les juvéniles sont attirés par les couleurs vives, puis nous passons au tissu noir pour piéger les adultes. Cependant, le jaune peut aussi être choisi pour la fin de l'été, car il fonctionne quoi qu'il arrive », explique le technicien Gianni Gasperoni. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Types de pièges à faire soi-même (photos fournies par GG)

Les bâches doivent être complétées par des phéromones, qui sont le véritable appât des insectes. Tous deux peuvent être achetées chez n'importe quel revendeur de fournitures agricoles.

« Notre politique est de vendre les bâches et phéromones pour 29,50 €, ce qui est très abordable. En Romagne et dans les zones où les punaises sont fréquentes, nous recommandons de mettre en place ces pièges deux fois par an, au printemps et à la fin de l'été. De cette façon, pour 59 €, vous êtes protégé pour toute la saison », détaille Gasperoni.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La partie restante du piège peut être fabriquée soi-même. Certaines personnes utilisent des palettes comme support, d'autres construisent une structure avec des tiges de fer. L'important est qu'il y ait en dessous un grand bassin avec de l'eau et du détergent pour que les insectes, en tombant, restent coincés et meurent. Le réservoir situé en dessous peut être fabriqué à partir de n'importe quel matériau recyclé : vieux récipients, citernes ou autre, car l'efficacité est la même quelque soit le matériau », ajoute Gasperoni.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Différents types de pièges fabriqués maison par les agriculteurs

L’autre aspect essentiel au bon fonctionnement du piège est son positionnement. Il doit être placé à l'extérieur des vergers, dans les zones frontalières, près des buissons et des haies, des maisons, des entrepôts et de toute structure où se réfugient les insectes pendant l'hiver.

Technicien et agriculteur près d'un prototype de piège fabriqué par leurs soins

« Ces pièges sont idéals pour réduire la population d'insectes et sont d'autant plus efficaces s’ils sont utilisés entre exploitations adjacentes. Nous ne spéculons pas sur les prix des bâches et des phéromones, précisément parce que nous voulons qu'ils soient fabriqués par le plus grand nombre d'agriculteurs possible. Dans notre région, certaines exploitations comme Santerini, Guidi et Innocenti obtiennent d'excellents résultats, mais il est important que toutes les exploitations, grandes et petites, s’équipent. »

« De la même manière, les pièges doivent être intégrés aux autres moyens de lutte. La lutte contre la punaise asiatique doit être continue pour être efficace », conclut Gasperoni.

Pour plus d'informations :
L'Agrotecnica
Via Massa 1530
47020 Longiano (FC)
Tél. : +39 0547.54044
lagro@lagrotecnica.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)