Francisco Vicente Gea, directeur des ventes de Belsán :

« Il pourrait y avoir un manque de citrons dans la deuxième partie de la saison »

La récolte du citron a déjà commencé en Espagne, premier pays exportateur de citron frais au niveau mondial, dans une campagne où l'on s'attend à une baisse considérable de la production qui, selon l'estimation présentée par l'Association Interprofessionnelle du Citron et du Pomelo (Ailimpo), dans le cas de la variété Verna, pourrait presque doubler la réduction totale estimée s'élevant à 45 % par rapport au volume produit dans la campagne 2020/21.

« Cela fait deux semaines que nous vendons des citrons espagnols, mais il semble que les marchés soient encore un peu inondés de produits provenant d'Afrique du Sud, d'Argentine et du Chili, qui continuent d'arriver », explique Francisco Vicente Gea, directeur commercial de l'entreprise murcienne Belsán, spécialisée dans ce fruit. « A cela s'ajoute le début de la saison turque. » 

A la fin de la saison d'outre-mer, l'Argentine et l'Afrique du Sud, deux exportateurs d'agrumes très puissants dans l'hémisphère sud, ont renforcé leur présence sur le marché du citron en raison d'une confluence de différents facteurs. « La récolte espagnole d'Eureka n'a pas été celle attendue et les fruits en provenance d'Afrique du Sud n'arrivent pas en raison de retards dans les ports du pays. Cela a provoqué une hausse du prix des citrons : en Europe, ils ont atteint 1,70-1,80 € le kilo et même 2,10 € fin juillet, ce qui a provoqué un « effet d'appel » pour l'Argentine. Le pays envoyait des citrons en Asie et aux États-Unis, et ces prix les ont poussés à diriger leurs fruits vers l'Europe », commente Francisco. « En ce qui concerne l'Afrique du Sud, les problèmes qu'elle a rencontrés ont fait que tous ces conteneurs qui avaient été retardés sont arrivés d'un seul coup. » 

« Cependant, petit à petit, l'arrivée de produits d'outre-mer va diminuer. En fait, je prévois que d'ici quelques semaines, nous serons dans la saison espagnole avec des volumes conséquents. »

« Des déficits d'offre sont attendus dans la deuxième partie de la saison » 
Les prévisions pour le secteur espagnol situent la réduction de la récolte de cette saison à près d'un quart du volume total produit la saison dernière, avec une baisse inégale de la production selon les différentes variétés, qui sera plus prononcée dans la deuxième partie de la saison.

« A Primofiori, il pourrait y avoir une pénurie pendant les mois de mars, avril et mai », explique Francisco Vicente ; néanmoins, la plus grande baisse de production est liée à la variété Verna. « L'année dernière, nous avons eu une bonne saison, mais cette année, la floraison et la nouaison n'ont pas été au rendez-vous. On dit qu'il y aura entre 40 et 50 % de production en moins. » 

Cette situation pourrait également se reproduire en Turquie, un concurrent très bien établi pour le citron national dans les pays d'Europe de l'Est où, selon le directeur des ventes, « nous attendons des volumes assez importants de septembre à décembre, mais à la fin du mois de janvier, ils commenceront à baisser car il semble que la floraison liée à la production de la deuxième partie de la saison ait également échoué. » 

« Par conséquent, il pourrait y avoir un manque important de citrons à ce moment-là, tant de la part de la Turquie que de l'Espagne, ce qui pourrait générer un écart assez important sur le marché avec une possible hausse des prix », explique Francisco.

Malgré les prévisions à la baisse dans le secteur, l'entreprise familiale de troisième génération Belsán prévoit une augmentation des volumes de ventes cette saison après la saison dernière, marquée par la pandémie et la fermeture du canal HoReCa, qui a été rouverte. « De plus, nous sommes mieux positionnés dans les supermarchés chaque année. Il y a 2 ou 3 ans, nous avons redressé la marque avec l'un des meilleurs designers et nos citrons sont devenus plus connus sur tous les marchés, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE ; en particulier au Canada, qui est le pays où nous nous sommes le plus concentrés ces dernières saisons. En fait, nous sommes un acteur de marque sur le marché canadien. » 

Pour plus d'informations :
Francisco Vicente Gea Belmonte
Belmonte Sánchez Belsan S.L.
Vereda Rincón de Gallego 16
30579 Torreagüera, Murcie
Tél. : +34 968 870 168
francisco@belsansl.com 
www.belsansl.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)