Nicolas Cabot, Les Jardins de la Méditerranée :

« Nous ne devons plus jeter de nourriture en 2021 ! »

L’association Les Jardins de la Méditerranée/Imagine 84 a été créée en 2008 à l’initiative du Ministère de la Santé dans le cadre de l’opération 5 fruits et légumes par jour. Elle agit en récupérant les invendus de la filière fruits et légumes afin de les redistribuer aux bénéficiaires de l’aide alimentaire.

« La marchandise provient de toute la filière Fruits et Légumes, aussi bien de la production nationale que de l’importation. Cette grande diversité de produits nous permet d’offrir une gamme variée de fruits et légumes aux différentes associations caritatives. L'année dernière, ce ne sont pas moins de 1 110 tonnes qui ont été distribuées à 54 associations réparties sur 49 départements, ce qui représente une moyenne de 23 tonnes/semaine », explique Nicolas Cabot, directeur de l’association.

L’année dernière lors de la crise sanitaire, l’association a cessé ses activités lors de la deuxième semaine de confinement en mars 2020 pour rouvrir le chantier fin avril. « Ce temps de fermeture nous a permis de réorganiser l’ensemble du chantier pour y imposer des nouvelles mesures barrières qui ont nécessité d’importants travaux d’aménagement et achats matériel de protection. Le nouveau protocole sanitaire mis en place depuis mai 2020 nous a permis de fonctionner sans arrêt jusqu’à aujourd’hui pour répondre au besoin de plus en plus important des associations caritatives partenaires.

Un impact sociétal à différents niveaux
L’association « Les Jardins de la Méditerranée » est reconnue par l’Union Européenne comme faisant partie des meilleures associations agissant en faveur du développement durable. Si par son activité elle lutte contre le gaspillage alimentaire, elle a également un impact social via son Atelier Chantier d’Insertion qui s’inscrit dans le cadre de l’IAE (Insertion par l’Activité Économique). L'année dernière, les sorties vers l’emploi ou formations de ses salariés en insertion ont représenté 69 % : « C’est peut-être paradoxal, mais c’est l’année de la pandémie où nous avons obtenu notre meilleur taux de sorties avec 69 % de sorties dynamiques soit 13 personnes sur 18 qui ont retrouvé un emploi ou une formation qualifiante rémunérante ».

Par ailleurs, l’association emploie plus de personnes qu’avant puisqu’elle possède désormais une habilitation de l’Etat pour 14 ETP, ce qui représente une moyenne sur l’année de 22 salariés embauchés à 26h/semaine du lundi au jeudi. « Pendant les 2 derniers mois de 2020 et les 2 premiers mois de 2021, et pour répondre en partie à la demande des associations caritatives en produits frais, nous avons employé jusqu’à 30 personnes, ce qui a permis de doubler le tonnage distribué chaque mois ». 

Un approvisionnement sur au moins 5 fruits et légumes
Bien que l’association soit dépendante de l’approvisionnement du marché – à l’image des autres opérateurs de la filière – elle a réussi à sécuriser son offre grâce à des fournisseurs réguliers qui lui permettent de redistribuer une large gamme de fruits et légumes vers ses partenaires associatifs. L’accès aux produits de saison dépend des années et du marché. « Cette année, les apports ont représenté 44,5 % de fruits soit 667 tonnes avec notamment des pommes, poires, agrumes, raisins et bananes pour les principaux et 39,5 % de légumes soit 592 tonnes avec principalement des tomates, carottes, navets, poireaux, choux et courgettes. Nous avons également eu 16 % de pomme de terre soit 240 tonnes ».

Les avantages en tant que fournisseur
Les structures qui fournissent l’association bénéficient d’un certain nombre d’avantages : « Jeter des produits à la benne a un coût qui s’élève à hauteur de plus de 100 euros/tonne. Une entreprise qui décide de nous faire don de sa marchandise destinée à être détruite économise non seulement ce coût, mais bénéficie en plus d’une réduction d’impôt sur le revenu ou sur les sociétés de 60 % de la valeur du produit (attestation CERFA 238 bis du CGI). De plus, Il faut aussi prendre en compte que cet acte s’inscrit dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, permettant aux structures donatrices de communiquer sur leur engagement et donc d’améliorer leur image ».

Par ailleurs, grâce à son réseau de transporteurs partenaires, Les Jardins de la Méditerranée bénéficient d’une force logistique qui leur permet, sur simple appel téléphonique ou par mail, de récupérer des produits provenant de toute la France, sans aucune contribution financière de la part du fournisseur.

« Je voudrais dire un grand merci à l’ensemble de la filière (producteurs, expéditeurs, grossistes et transporteurs) qui nous ont permis de continuer depuis 2009 et encore plus depuis l’année dernière, à servir et développer une offre conséquente pour l’ensemble des associations caritatives qui souhaitent promouvoir la distribution de produits frais et de fruits et légumes en particulier aux personnes dépendantes de l’aide alimentaire, source d’une alimentation variée et équilibrée. Nous comptons plus que jamais sur vous et que votre générosité et solidarité puisse se répercuter sur encore un plus grand nombre d’entreprises. N’hésitez pas à en parler autour de vous : nous ne devons plus jeter de nourriture en 2021 ! »

Pour plus d’informations : 
Nicolas Cabot
A.C.I Les Jardins de la Méditerranée
Imagine 84
M.I.N. – bâtiment P2 - 135 Av Pierre Sémard
84 000 Avignon
Tél. : 04 13 41 61 32 
Fax : 04 13 41 61 24
Cell. : 06 12 12 50 64
direction@jardimed.fr   
https://vimeo.com/346387250  
www.lesjardinsdelamediterranee.fr  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)