Salvador Pérez de los Cobos, directeur commercial de Frucimu Bio :

« Cette année, nous prévoyons une croissance de 25 à 30 % pour nos citrons et pomelos biologiques »

La baisse attendue de la production de citrons cette saison, que l'Interprofession du citron et du pomelo (Ailimpo) a estimée à 24 %, n'empêchera pas l'Espagne de rester le leader mondial de l'exportation de citrons frais pour la campagne 2021/22. La région de Murcie, qui représente 57 % de la production nationale, selon les données publiées par le ministère espagnol de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation (MAPA), continuera à mener la campagne, dont le début a été marqué pour l'instant par l'approvisionnement de l'étranger sur le marché européen, qui est sa destination de choix.

« La saison n'a pas encore totalement démarré à cause de tous les fruits qui arrivent encore d'Afrique du Sud et d'Argentine. Nous attendons depuis 3-4 semaines que cet approvisionnement s'arrête. À l'heure actuelle, nous devrions normalement avoir récolté environ 2 à 3 millions de kilos, mais cette année, nous n'en avons récolté que 500 000 entre septembre et octobre », explique Salvador Pérez de los Cobos, du département commercial de la coopérative Fruta y Cítricos de Mula S. C.L. basée à Murcie. « De nombreux citrons qui auraient déjà dû être récoltés sont encore sur les arbres, ce qui pourrait entraîner une surproduction et donc une chute des prix à l'origine, surtout à un moment où la présence de fruits provenant d'outre-mer entraîne une grande instabilité des prix. Il faut espérer que tout rentre dans l'ordre rapidement, car la situation actuelle ne peut qu'entraîner une déstabilisation du marché. »


José Roda Cava et Salva Pérez de los Cobos Fernández, lors de Fruit Attraction 2021.

En termes de production, les perspectives de la campagne du citron sont douces-amères. Cependant, pour cette raison, et malgré le début actuel, on espère obtenir de meilleurs résultats commerciaux cette saison par rapport à la précédente. À l'époque, un volume record de citrons avait été récolté en Espagne, ce qui avait fait que le fruit avait atteint les pires prix des neuf dernières campagnes, et ce malgré l'augmentation des prix obtenue avec l'entrée sur le marché de la variété Verna. Tout cela a été révélé dans un document publié en septembre dernier.

« De plus, cette situation que traverse le citron conventionnel a indirectement affecté le citron biologique », affirme Salvador. « La demande d'agrumes biologiques augmente et la part des ventes de citrons, d'oranges ou de pomelos biologiques augmente. En fait, il y a des supermarchés dans lesquels la part des produits biologiques a atteint 25 %, mais cette année, le début de la campagne n'est pas aussi bon qu'il aurait pu l'être si nous n'avions pas eu ce problème. »


Fermes appartenant à la coopérative.

Croissance de 25-30 % des produits biologiques
Frutas y Cítricos de Mula, Frucimu, est fortement engagée dans le segment biologique. L'année dernière, la coopérative a mis en service une installation de 6 000 m² exclusivement destinée à la réception et à la manutention des fruits biologiques. Avec plus de trois décennies d'expérience dans le secteur fruitier et 700 producteurs membres, elle a commercialisé la saison dernière environ 6,5 à 7 millions de kilos de ses principaux agrumes et fruits biologiques.

« Nous avons produit entre 4 et 5 millions de kilos de citrons et environ 1,5-2 millions de kilos de pomelos. Bien que l'on s'attende à une baisse globale significative pour les citrons, en particulier dans le cas de la variété Verna, à Frucimu, nous prévoyons une croissance de 25-30 % de notre production biologique, car beaucoup de nos plantations d'agrumes sont en cours de transformation. Chaque année, de nouveaux hectares biologiques sont ajoutés, de sorte que le volume total de fruits biologiques de nos partenaires augmente. De plus, cette croissance est en grande partie le résultat du travail de la coopérative de deuxième degré Anecoop, à laquelle nous sommes étroitement associés », a déclaré Salvador. « C'est là que réside notre valeur : nous sommes une coopérative. Nous avons nos propres producteurs, avec lesquels nous sommes constamment et directement en contact. Nous contrôlons la production à tout moment et nous savons comment prendre soin du produit que nous commercialisons. »

Rappelons que l'interprofession du secteur prévoit une réduction de 46 % de la récolte de citron Verna par rapport à la production de l'année dernière ; une baisse d'une telle ampleur qu'elle aura inévitablement un impact sur la deuxième partie de la saison. Selon Salvador Pérez de los Cobos, ceci est la conséquence des conditions climatiques pendant la floraison de cette variété au printemps, qui a eu un impact très négatif sur la nouaison des fruits.

Exportations
La saison dernière, bien qu'elle se soit terminée par un bilan négatif en termes de prix, le dynamisme commercial a été important. Les exportations d'agrumes jusqu'en juin ont augmenté de 7,1 % en valeur par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes, avec une performance particulièrement bonne du citron et du pomelo. Comme le rapporte le MAPA, les exportations de ces fruits ont augmenté respectivement de 13 % et 17,1 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

« Les principaux marchés pour nos citrons et pomelos sont les pays européens, allant de la France, l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas à la Suisse et aux pays de l'Est. Nous en vendons un peu à l'étranger, et nous commercialisons également quelques volumes au Royaume-Uni. Les premiers jours de l'année dernière ont été assez difficiles, lorsque la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a eu lieu. »

« Notre objectif est de continuer à croître sur le marché biologique et de toucher plus de pays et plus de chaînes de supermarchés avec nos fruits, mais en nous battant toujours pour que nos partenaires obtiennent les prix les plus élevés à l'origine pour les fruits qu'ils produisent », conclut Salvador.

Pour plus d'informations :
Salvador Pérez de los Cobos
Directeur commercial Frucimu Bio
Fruta y Cítricos de Mula S.C.L.
Tél. : 606 978 849
sperez@frucimu.info
www.frucimu.info


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)