Ceres est la cerise sur le gâteau en termes d'hectares plantés

La ville de Ceres, dans l'ouest du Cap, en Afrique du Sud, a longtemps été une capitale des pommes et des poires mais, au cours de la dernière décennie, elle est devenue le plus grand centre de production de cerises avec plus de 274 hectares plantés, selon les chiffres 2020 de l'industrie des feuillus d'Hortgro.

De nombreuses personnes ayant grandi au Cap se souviennent peut-être de visites à la Klondyke Cherry Farm, où le public était invité à cueillir ses propres cerises et à pique-niquer sous les arbres, sur un tapis de feuilles. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une nouvelle culture, le Cap occidental et, en particulier, la ferme Alhambra, de Witzenberg Properties, prévoient une augmentation de 35 % de la production cette année.

Selon Pieter Graaff, directeur général de Witzenberg Properties, la récolte de cerises 2021 semble bien partie. « Nous sommes en ce moment en période de floraison tout à l'air de bien se passer », entame-t-il, ajoutant que les arbres ont bien fleuri. « Mais, poursuit-il, c'est aussi une période critique pour les pollinisateurs, nous avons donc des ruches dans les vergers pour encourager cela. »

Bien qu'il soit encore tôt, Witzenberg Properties prévoit 200 tonnes de cerises, soit une augmentation de plus de 50 % par rapport à la récolte de l'année dernière. La plupart sont destinées au marché sud-africain, vendues par Tru-Cape Fruit Marketing à Food Lover's Market et Freshmark pour les magasins Shoprite, Checkers et Woolworths.

« Ce qui a changé l'année dernière, c'est que davantage de plantations d'Alhambra entrent en production et nous sommes enthousiasmés par la possibilité d’évolution ». Un peu plus de 50 ha de cerises sont plantés dans les exploitations de Witzenberg Properties, avec de nouvelles plantations à Alhambra qui entrent en production cette saison.

À Alhambra, les plantations se composent de 7,7 ha de Brooks, 11,92 ha de Royal Dawn, 2,13 ha de Royal Lee, 3,16 ha de Sequoia et 3,67 ha de Sweet Heart.

Witzenberg Properties précise que les cerises seront récoltées entre les dernières semaines de novembre et de décembre, juste à temps pour les fêtes de fin d'année.

« Lorsque la chaîne du froid est maintenue, les cerises peuvent très bien se conserver au réfrigérateur. Il m'est arrivé d’en déguster un mois après les avoir mises au frais - si j'arrive à ne pas toutes les manger », affirme M. Graaff.

Selon Hortgro, les plantations de cerises sud-africaines comprennent 520 ha mais, bien que les volume d’exportations aient chuté depuis le pic de 2015/2016, le prix moyen a continué de grimper pour atteindre un peu moins de 10 500€ la tonne.  

Même si Tru-Cape Fruit Marketing est le plus grand exportateur de pommes et de poires sud-africaines, le directeur général, Roelf Pienaar, affirme que la récolte de cerises est une partie importante de leur activité sur le marché local, en particulier parce qu'elle tombe à l’intersaison des pommes et poires. « Nous sommes toujours enthousiasmés par la récolte de cerises de Witzenberg Properties et nous sommes convaincus que nous continuerons à ajouter de la valeur à ces beaux fruits », conclut M. Pienaar.

Pour plus d'informations :
Brian Berkman 
Tru-Cape
Tél. : +27 83 441 8765
brianb@Tru-Cape.co.za
www.tru-cape.coza 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)