Les entrepreneurs sont inquiets

Mauvais temps et problèmes structurels pour le secteur sicilien des agrumes

« La saison des oranges siciliennes commencera vers la première semaine de novembre, et cette année, elle sera marquée par les innombrables dégâts liés aux intempéries », a déclaré Aurelio Pannitteri, qui parle « d'une réduction d'au moins 30 % du produit. » 

Aurelio Pannitteri

« Malgré les promesses, à la suite de l'inondation du 18 octobre 2018, aucune intervention n'a été faite sur les berges, aucune sur le réseau hydrique du consortium de bonification et, également à cause de cela, après une énième sécheresse, nous nous retrouvons avec 60 cm d'eau dans les plantations d'agrumes. À cela s'ajoutent les dommages causés aux orangers, qui seront asphyxiés par l'eau et dont les effets ne seront visibles que plus tard. Bref, nous n'aurons un bilan complet des dégâts que dans quelques jours. » 

« Et ce n'est pas tout. Les systèmes d'irrigation et les structures ont également été touchés. Je n'avais encore jamais vu un mur, en béton armé, déchiré par la force de l'eau, malgré les travaux de drainage dans l'agrumeraie », a déclaré Aurelio Pannitteri.

Image de 2018. Le mauvais temps est signalé dans toute la plaine de Catane et dans le reste de la province. De lourdes pertes également dans les régions de Syracuse et de Messine (voir article lié).

« Toutefois, nos difficultés ne s'arrêtent pas là, explique l'entrepreneur, car c'est surtout dans des moments comme celui-ci que nous avons besoin de main-d'œuvre, qui fait défaut depuis l'année dernière, et que nous peinons à terminer la production et la transformation des marchandises. » Le secteur est en état d'alerte. Sans travailleurs, nous n'allons nulle part. Quelqu'un doit agir, sinon nous serons bientôt en faillite.

« Nous nous battons littéralement contre les augmentations des plastiques et des emballages. Les augmentations de coûts n'ont pas été suivies (depuis des années) par des augmentations de prix dans les campagnes, et cela aussi nous conduira à l'effondrement, si nous continuons à ce rythme. J'ai envie de vous dire chacun pour soi, parce que la situation est littéralement en train de dégénérer », a déclaré la personne interrogée.

La colère de Pannitteri est compréhensible, car il voit le secteur frappé de plein fouet, notamment par le problème de la hausse des matières premières. Néanmoins, l'entrepreneur a eu la patience de nous donner quelques indications sur la saison qui, comme nous l'avons vu, débutera début novembre avec des variétés de type Navel.

« Pour l'instant, il n'y a pas de marché, car nous n'avons pas encore commencé. Et si les variétés sont encore à une dizaine de jours, nous ne commencerons les oranges sanguines que dans les dix premiers jours de décembre. Ce n'est qu'alors que nous verrons comment notre produit phare sera placé sur les marchés, compte tenu de la situation de la production et de l'interaction avec les marchés internationaux », a expliqué M. Pannitteri.

Pour plus d'informations : 
Aurelio Pannitteri
OP Rosaria - Pannitteri & C. srl
S.P. 135 - km 0,3
95032 Belpasso (CT)
Tél. : +39 095 7913562/3
info@pannitteri.it 
www.aranciarosaria.eu 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)