Marc De Nale, Demain la Terre :

« Nous travaillons activement pour augmenter la visibilité et la compréhension de notre démarche »

Accompagnée de quelques-uns de ses adhérents, Demain la Terre était présente au Fruit Attraction 2021. Si le salon fut comme pour beaucoup, l’occasion de renouer contact, ce fut également l’opportunité pour l’association de communiquer sur le lancement de son nouveau site internet : « Nous avons été relativement satisfaits de nos trois jours au salon. Nous savions bien entendu que ce serait un « salon de reprise » avec une affluence modérée, mais cela nous a permis de gagner en qualité lors de nos rendez-vous, avec plus de temps à consacrer aux échanges. Nos adhérents ont eu le même ressenti que nous à ce sujet et sont globalement satisfaits », explique Marc De Nale, directeur de Demain la Terre.

« Nous avons par ailleurs profité de l’occasion pour lancer notre tout nouveau site internet qui a été entièrement repensé. Nous sommes effectivement passés d’un site vitrine à un site par communauté beaucoup plus axé vers le consommateur. Le site sera intégralement traduit en anglais, nous travaillerons également sur une version en espagnol et en allemand pour nos adhérents suisses, le nom Demain la Terre ayant déjà été décliné dans chacune de ces langues ».

Un site web plus accessible au consommateur
Demain la Terre a ainsi profité du début d’année pour muscler sa stratégie digitale. Si ce nouveau site s’adresse également aux producteurs et aux distributeurs, il s’inscrit dans une logique de stratégie renforcée de communication à destination du consommateur.

« Nous avons redéfini notre démarche en cinq engagements forts, ce qui permet d’être plus percutants sur les tenants et les aboutissants de notre démarche. Les visiteurs, en fonction de leur profil (producteur, consommateur, distributeur) peuvent désormais s’orienter vers les pages qui leur sont dédiées. Cette présentation rend notre démarche désormais beaucoup plus concrète pour nos adhérents et nos visiteurs. Le site présente également beaucoup plus de fonctionnalités avec des cartes interactives, des foires aux questions, des outils pour accéder à une demande en ligne de produits directement auprès des distributeurs etc. ».

Dès novembre, l’association lancera une campagne de communication conséquente à destination du grand public afin de gagner en visibilité auprès du consommateur, avec une refonte intégrale du message clé. Elle sera également présente sur des salons comme le SIA (Salon International de l’Agriculture) qui s’adresse principalement au grand public et aux institutionnels. En parallèle, elle répond présente à toutes les sollicitations de colloques et autres séminaires visant à expliquer la démarche. « L’idée est de contribuer à augmenter la visibilité, la notoriété et la compréhension de Demain la Terre ».


Marc de Nale et Damien Sanchez au Fruit Attraction 2021

Une volonté de développer sa stratégie de communication auprès de la distribution
Parallèlement à ce développement orienté consommateur, Demain la Terre cherche à renforcer sa communication à destination de la distribution au sens large du terme (grande distribution, restauration, primeurs, grossistes). « Notre but est de muscler toute la stratégie à destination des circuits de distribution avec l’objectif de mener les deux batailles de front et de renforcer notre présence auprès de la distribution. Voilà pourquoi il était également important pour nous d’être présents à Madrid. Concrètement, cela se manifestera par de la présence en magasin et des opérations visant à augmenter la visibilité du label auprès des consommateurs. Cela en suivant la même stratégie de fond, à savoir comment rapprocher la démarche des distributeurs à celle de Demain la Terre ».

Un nombre d’adhérents en constante augmentation
Aujourd’hui, Demain la Terre compte 23 adhérents. Nombre qui devrait s’élever à une petite trentaine d’ici la fin de l’année prochaine. « Nous avons un taux d’adhésion soutenu depuis quelques années. Bien entendu, nous cherchons à maintenir cette tendance, car plus nous aurons de producteurs et d’adhérents dans la démarche, plus on aura de produits certifiés, plus on attirera les distributeurs et finalement, plus nous serons visibles auprès du consommateur »

D’autres projets à venir
Outre le renforcement de la communication de sa démarche auprès du consommateur et des distributeurs, Demain la Terre prévoit d’intégrer de nouveaux adhérents issus de nouvelles filières qui sortiront du strict cadre des fruits et légumes.

L’association souhaite par ailleurs se positionner face à l’enjeu climatique : « Nous travaillons activement sur le sujet, notamment avec l’ADEME dans le cadre des analyses de cycle de vie. Nous allons dresser un premier bilan qui nous permettra d’intégrer directement l’écoconception et la réduction de l’impact climatique dans les critères du label ».

Enfin, Demain la Terre souhaite se positionner sur le volet nutrition : « Nous avons entamé en début d’année un partenariat avec l’INRAE et le CIRAD pour travailler sur les caractéristiques nutritionnelles de nos produits et leur impact sur la santé. L’objectif ici est de savoir sur quel paramètre d’itinéraire de production on peut jouer pour améliorer ces caractéristiques ».

Pour plus d’informations : 
Marc De Nale
Demain la Terre
contact@demainlaterre.org  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)