Gaëlle Purdue, commerciale export fruits et légumes chez ESC DIRECT

« Je pense que nous verrons vraiment la différence l’année prochaine »

ESC Direct, créée en 2013 expédie ses marchandises à destination des grossistes basés sur les marchés de Londres : Western, Manchester, New Covent Garden, ainsi qu’à l’industrie. La société dispose également de sa propre marque, « ESC Direct », destinée aux choux-fleurs, choux romanesco et artichauts issus de productions bretonnes.



Approvisionnement majoritairement marocain et espagnol  
Depuis maintenant 9 ans, Gaëlle Purdue achète en direct auprès des producteurs français (Bretagne) et espagnols ou à Perpignan des produits origine Maroc pour desservir les grossistes basés outre-manche. « J’achète à la palette pour des clients qui veulent des gros volumes. Nous recevons les commandes sur le MIN de Rungis et ensuite nos camions livrent jusqu’en Angleterre. »

« Je vends essentiellement des produits en provenance du Maroc, piment, poivron, aubergine, courgette, tomate de novembre jusqu’à mars/avril et à partir du mois de mai, les Pays-Bas arrivent sur le marché. L’activité ralentit pendant l’été et je reprends doucement en septembre. »

Et pour s’adapter à la demande de ses clients ESC Direct complète parfois ses commandes avec des produits exotiques achetés directement sur le MIN de Rungis.  

Journée type
« Nous travaillons soit en contrat, soit en achetant au jour avec des prix qui changent quotidiennement. La marchandise achetée est expédiée en camion jusqu’au Marché de Rungis pour ensuite être livrée sur les marchés anglais entre 21h et 00h le lendemain. Je travaille vraiment à l’offre et à la demande, les clients me demandent ce qu’ils veulent et je les informe par exemple du prix du chou-fleur bretons ou de la disponibilité d’un produit dont la saison vient de démarrer. »

Des prix en hausse  
Avec la hausse globale du coût des matières premières, les prix des légumes risquent cet hiver de flamber. « On dépend de beaucoup de facteurs : le prix de l’essence, les grèves, la météo, les taxes… Et cette année c’est assez compliqué, tout augmente. Les transporteurs répercutent l’augmentation du carburant sur leurs prix, les caisses en bois sont aussi plus chères, entre autres, donc avec tous ces éléments combinés les légumes seront forcément plus chers. »

« Nous n’avons pas assez de recul »
Si le Brexit a fortement perturbé l’organisation des échanges notamment du côté des formalités administratives, l’arrivée de la pandémie n’a pas permis de réaliser un bilan éclairé des campagnes. « Pour le moment c’est encore difficile à dire car nous n’avons pas assez de recul. Avec le Covid, il n’y a pas eu de saison pleine depuis le Brexit, les restaurants et les écoles étaient fermés de décembre à mai. Je pense qu’on verra vraiment la différence l’année prochaine. Cette année la demande a été forte aux mois de mars et avril car tout a rouvert outre-Manche, mais depuis le marché est globalement très calme. Nous arrivons maintenant en pleine saison des produits marocains et la campagne s’annonce prometteuse. »

Pour plus d’informations :
Gaëlle Purdue
ESC Direct
Cell. : +33 7 89 86 66 75
https://www.eurosalad.co.uk/ 
esc.direct@hotmail.fr  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)