Les prix élevés en Algérie suscitent de vives inquiétudes

L'augmentation constante des prix des denrées alimentaires en Algérie suscite l'indignation des citoyens du pays. Il semble que le gouvernement algérien dépende de plus en plus des importations pour les produits alimentaires de base en raison des « pénuries chroniques » de biens de consommation dans le sillage de la crise du Covid-19.

Un média algérien rapporte que les prix des flageolets varient entre 140 DZD dinars algériens (1 $) et 400 DZD par kilogramme (2,92 $). Les données, qui ont été publiées en octobre, ont révélé que le prix des laitues a augmenté jusqu'à 160 DZD (1,17 $) avant de redescendre à 40 DZD (0,29 $) en novembre.

Dans le même temps, les magasins algériens vendent les lentilles à 300 DZD (2,19 $) le kilogramme, tandis que les prix des pois chiches et du riz ont atteint 400 DZD le kilogramme (2,92 $).

Le média a souligné que le gouvernement algérien a reconnu la crise, soulevant des inquiétudes quant à la production agricole du pays. Le gouvernement a souligné que la production locale ne peut pas satisfaire la demande des consommateurs algériens.

 

Source : moroccoworldnews.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)