Les pomiculteurs américains réagissent à l'annonce des tarifs douaniers de l'administration Biden

Suite à l'annonce faite le week-end dernier par l'administration du président Joe Biden d'un assouplissement des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance de l'Union européenne, les producteurs de pommes américains déclarent que si la nouvelle est bienvenue, les sentiments sont mitigés quant à son impact sur l'industrie nationale de la pomme.

« Espérons que ce sera la première étape pour aider à récupérer des parts de marché pour d'autres produits agricoles américains dépendant des exportations. Mais pour la plupart des pommes américaines, l'annonce n'aura que peu d'effet positif puisque les règles non scientifiques de l'UE contre les résidus, même infiniment faibles, de composés de production modernes, excluent les producteurs américains de ce marché. Plus précisément, le composé utilisé pour aider à prévenir la pourriture de stockage et rendre ces pommes saines disponibles toute l'année », déclare Jim Bair, président et PDG de l'Association américaine des pommes dans un communiqué de presse.

Photo : United Apple Sales

M. Bair ajoute que les pommes américaines échantillonnées dans le cadre du programme national de surveillance des résidus de pesticides ne présentent soit aucun résidu, soit des résidus bien inférieurs aux tolérances de l'EPA. « Un enfant pourrait manger 340 portions de pommes par jour sans que les résidus de pesticides ne l'affectent. Les règles arbitraires de l'Union européenne privent ses consommateurs des nouvelles variétés de pommes supérieures cultivées aux États-Unis ». 

L'UE comme marché
À Wenatchee, WA, Steve Reinholt de Starr Ranch Growers convient que la décision aura un impact modeste sur l'industrie. « L'Union européenne n'est pas un marché important pour nous sur cette côte », explique Reinholt. « C'est une bonne chose, mais ce serait plutôt un avantage pour ceux de la côte Est, car ils ciblent l'Union européenne un peu plus que nous en raison de la proximité. C'est un avantage pour l'industrie s'ils sont capables d'expédier plus de fruits. Chaque pomme que nous expédions, peu importe qui l'expédie, est une pomme de plus qui entre dans le système de distribution. C'est une bonne chose pour tout le monde ».

Dans l'Est, Brett Baker, de United Apple Sales de Lyndonville, NY, affirme que rien ne change pour United Apple. « Si quelque chose m'inquiète, c'est que nous serons plus laxistes ici et que nous ouvrirons la porte à davantage de fruits importés de l'UE sur nos marchés. J'espère que cela ne crée pas un précédent selon lequel l'administration abaissera les normes pour les fruits importés qui arrivent aux États-Unis. »

À gauche : Brett Baker ; à droite : Brenda Briggs (avec Ben Rice, président de Rice Fruit).

Perspectives d'avenir
Cette annonce permet toutefois d'espérer une révision potentiellement similaire des tarifs sur l'acier et l'aluminium imposés à l'Inde et à la Chine. « Ces deux pays étaient respectivement les deuxième et sixième marchés d'exportation pour les pommes américaines avant l'imposition des droits. Les droits de douane totaux sur les pommes américaines s'élèvent à 70 % en Inde et à 55 % en Chine, ce qui réduit considérablement le marché d'exportation des pommes des États-Unis, qui représentait autrefois un milliard de dollars », explique Mme Bair.

« Il est bon d'entendre parler de cette évolution et de l'assouplissement des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Royaume-Uni », déclare Brenda Briggs de Rice Fruit Co. à Gardners, PA. (Mme Briggs est également membre du conseil d'administration d'USApple ). « Ces dernières années, l'industrie de la pomme a dû faire face à des droits de douane de représailles sur de nombreux marchés vitaux, et les ventes à l'exportation en ont souffert. L'assouplissement des droits de douane sur les marchés mondiaux ouvre la voie au libre-échange et donne l'occasion aux gens du monde entier de profiter des pommes américaines. La santé de notre industrie dépend du libre-échange, et nous espérons donc voir des progrès similaires sur d'autres marchés clés. »

Pour plus d'informations :
Tracy Grondine
U.S. Apple Association
www.usapple.org  

Steve Reinholt
Starr Ranch Growers
www.starranch.com 

Brett Baker
United Apple Sales
www.unitedapplesales.com 

Brenda Briggs
Rice Fruit Co.
https://ricefruit.com/ 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)