Le changement climatique et son effet sur la rougeur des pommes

Des études scientifiques indiquent qu'environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) proviennent de l'agriculture. Au niveau des cultures, le réchauffement climatique entraîne des changements dans la phénologie (étude des phases du cycle botanique de la culture) de nombreuses espèces.

Les changements se produisent dans les phases agronomiques, qui sont affectées par les variations saisonnières et interannuelles du climat. Par exemple, le début précoce de la floraison à des périodes qui ne sont pas optimales pour cela, l'avancement de la germination et de la maturation des fruits et leur taille, leur teneur en sucre pour une utilisation industrielle, leur valeur vitaminique, etc.

Le cas de la pomme, l'un des trois fruits les plus consommés
Pourquoi des pommes ? La pomme (Malus Domestica) est un fruit important et populaire qui est l'un des trois fruits les plus consommés sur la planète. La consommation moyenne dans le monde a atteint en 2018 environ 9 kg/habitant (FAOSTAT).

Le changement climatique a eu un impact sur l'altération de la phénologie dans la culture des pommes. Dans différentes régions d'Europe et du Japon, la date de floraison a avancé tout au long de la dernière décennie, vers des périodes suboptimales du point de vue physiologique, augmentant l'incidence des ravageurs et réduisant la productivité.

Des recherches menées au Japon concluent que le goût et la texture de certaines des variétés de pommes les plus populaires ont été modifiés en raison d'une floraison précoce et de températures plus élevées pendant la maturation des fruits.


Source : marketresearchtelecast.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)