BLE- Rapport de marché semaine 43/21 :

« Les produits nationaux ont généralement suscité un intérêt favorable »

D'Italie sont venues principalement les Abate Fetel et Santa Maria ; Williams Christ, Boscs Flaschenbirne et Kaiser Alexander complétaient les gammes. Les prix élevés des fruits italiens se sont généralement maintenus, ce qui n'a pas vraiment stimulé le désir d'achat des clients. Les lots locaux, principalement Conférence et Alexander Lucas étaient présents, ont généralement suscité un intérêt favorable et ont pu être vendus rapidement.

Les Santa Maria et Deveci turques, par contre, se sont vendues plutôt lentement. Les Pays-Bas ont fourni principalement Gute Luise et Conférence. L'Espagne a envoyé des Abate Fetel et Santa Maria ainsi que des QTee, qui sont arrivées sur différents marchés : À Francfort, les acheteurs devaient payer 16 € par carton de 6,5 kg pour les fruits de calibre 65/70. Dans l'ensemble, les prix sont restés stables. Ici et là, l'Abate Fetel italienne, auparavant très chère, est devenue moins onéreuse. À Berlin, la Santa Maria turque est devenue un peu plus coûteuse en raison d'une plus forte demande.

Pommes
Il y a eu un peu de mouvement dans les gammes, car les importations d'outre-mer doivent maintenant être rapidement satisfaites. Les Pink Lady du Chili, de l'Afrique du Sud et de la Nouvelle-Zélande étaient ensuite disponibles à des prix très compétitifs.

Raisins de table
Les lots italiens ont constitué la base de la gamme. Dans l'ensemble, les affaires ont été assez peu dynamiques. Les variations de prix sont restées dans les limites du raisonnable.

Petits agrumes
En ce qui concerne les clémentines, les livraisons espagnoles ont connu une croissance considérable. De plus en plus de produits de marque étaient proposés, ce qui explique que d'une part les prix augmentaient et que d'autre part, les fourchettes de prix s'élargissaient.

Citrons
Les importations espagnoles étaient dominantes, celles d'Afrique du Sud complétaient le marché. Bien que l'offre ait été limitée, la demande a été satisfaite sans aucune difficulté.

Bananes
En général, leurs marchés ont été calmes. L'offre des mûrisseries correspondait le plus souvent aux ventes.

Chou-fleur
Les affaires n'ont pas été enthousiasmantes, l'offre et la demande étant suffisamment équilibrées. Les négociants ont rarement été amenés à modifier leurs prix existants.

Laitue
En raison de la réduction des volumes, les prix de la laitue iceberg belge ont sensiblement augmenté. Les produits nationaux n'ont pas toujours été convaincants en termes de qualité.

Concombres
Les expéditions espagnoles ont prédominé dans le cas des concombres arméniens. Mais en général, la demande a été satisfaite sans effort. Les prix ont évolué de manière inégale.

Tomates
Les livraisons des Pays-Bas et de la Belgique se sont réduites, tandis que celles du Maroc ont augmenté. Des lots italiens, turcs, espagnols et d'Europe de l'Est ont complété l'activité.

Poivrons
L'intérêt n'a pas toujours suivi les disponibilités. La majorité des prix a été orientée à la baisse. Seuls les lots verts ont pu augmenter leur prix, par endroits.

Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)