« Cette saison sera une énorme épreuve pour les producteurs et exportateurs de fruits polonais »

L'exportation de pommes de Pologne vers l'Égypte devient maintenant plus facile. Après un début plus lent, les commerçants se sont habitués au nouveau système mis en place par le gouvernement égyptien. Mais le fait que la Biélorussie ait arrêté l'importation de pommes polonaises pourrait poser un véritable défi aux producteurs, selon l'exportateur polonais Sarafruit. 

Pour Mohamed Mawaran, PDG de l'exportateur polonais de pommes Sarafruit, la saison des pommes s'est accélérée récemment : « La saison des pommes se déroule maintenant bien. Pour Sarafruit, les premières variétés que nous avons récoltées parmi nos variétés les plus populaires, la Gala et la Golden, sont déjà vendues à nos clients. Au début, le commerce se déroulait très lentement, en raison du nouveau système appliqué par le gouvernement égyptien, mais maintenant que tout le monde s'est habitué à la nouvelle situation, tout va bien. Le transport et les matériaux d'emballage ont considérablement augmenté par rapport à la saison dernière. »

Sarafruit se concentre principalement sur le marché égyptien, et Marawan affirme qu'il n'y a eu aucune différence par rapport aux saisons précédentes jusqu'à présent. Cependant, l'entreprise investit dans un nouveau centre de tri et d'emballage. « Pour l'instant, la demande en Égypte est comparable à celle des années précédentes à la même époque. Sarafruit exporte toute la saison sans aucun arrêt, car nous exportons des volumes stables à nos principaux clients, leurs commandes sont sans changement depuis quatre ans. Et donc, nous envoyons les mêmes quantités aux mêmes clients. Nous avons également de nouvelles informations sur notre dernier investissement dans un centre de tri et d'emballage récent, avec des capacités de détection de haute technologie pour garantir que le produit final est une pomme de grande qualité. Nous avons également contracté de nouveaux arbres, que nous allons planter à l'été 2022. »

La Biélorussie n'important plus de pommes en provenance de Pologne pour des raisons politiques, les pomiculteurs polonais devront survivre à cette épreuve afin de préserver leur activité, explique Marawan : « Cette saison sera un énorme examen pour les producteurs polonais et les exportateurs de fruits et de pommes en général, en raison de la situation et des tensions politiques entre la Biélorussie et la Pologne. La Biélorussie est un grand marché pour les pommes polonaises et notre pays ne dispose que de quelques canaux de vente de ces pommes. Par exemple, j'ai été membre de la Chambre de commerce et j'ai fait partie de nombreuses délégations d'affaires. Notre mission était d'ouvrir un nouveau marché. Avec le ministère polonais de l'agriculture et le ministère polonais des affaires étrangères, nous avons donc cherché à créer une « ambassade polonaise en Égypte » pour le commerce des fruits et légumes. Aujourd'hui, ce marché est entièrement ouvert aux pommes polonaises et les produits polonais sont exposés avec notre drapeau. Ce genre de missions fait vraiment défaut de nos jours, car la Pologne doit assurer une meilleure promotion dans les autres pays. Il y a encore beaucoup de marchés intéressants à explorer, pour le développement du commerce de la pomme polonaise. »

« Pour les prochaines semaines, je pense qu'il y aura quelques changements dans l'exportation de certaines variétés, car il y aura de grandes quantités transportées avant Noël. Il faudra que le marché soit stable et sain d'ici là, pour l'instant c'est un peu compliqué car c'est encore le début de la saison. Mais par la suite, c'est le marché égyptien qui va nous montrer sa demande. Pas seulement le marché égyptien, mais d'autres marchés sont également intéressés par l'importation de pommes polonaises et les négociants devront se montrer d'ici la fin de l'année. » 

Pour plus d'informations :
Mohamed Marawan
Sarafruit
Tél. : +48 537 935 155
office@sarafruit.eu  
www.sarafruit.eu 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)