Evert Wulfrank, Durabilis :

Éthiopie : « Nous aimerions importer environ 200 conteneurs d'avocats Hass d'ici 4 ou 5 ans »

L'automne dernier, un conflit armé a éclaté au Tigré, dans le nord de l'Éthiopie. Les rebelles du Tigray People's Liberation Front (TPLF) luttent pour l'indépendance. Cela n'a toutefois pas affecté les exportations de fruits et légumes des autres régions de ce pays africain, loin s'en faut. Même FairFruit, un importateur de produits frais exotiques, a pu poursuivre ses activités.

Cette entreprise belge travaille sous l'aile de la société d'investissement Durabilis. Elle fait venir des produits de plusieurs pays d'origine. Cela comprend des cargaisons de pois gourmands et des conteneurs d'avocats Hass en provenance d'Éthiopie. Depuis l'année dernière, Fairfruit travaille avec les petits producteurs de ce pays pour approvisionner le marché européen en produits de qualité.

Pois gourmands acheminés par avion
« La récolte principale d'avocats est terminée », déclare Evert Wulfrank, directeur de Durabilis. « Ils ont été récoltés en août et septembre et sont arrivés chez nous en septembre et octobre. C'est encore tôt, donc nous n'avons pas reçu de gros volumes tout de suite. Nous sommes déjà en train de planifier la prochaine récolte de quelques conteneurs. Nous poursuivons aussi actuellement les pois mange-tout et les pois gourmands.»

« Pour l'instant, nous faisons venir par avion environ six tonnes par semaine. Mais dès que nous aurons trois ou quatre fois cette quantité disponible - je pense que ce sera d'ici un an ou deux - nous passerons aux conteneurs. Pour l'instant, nous sommes toujours satisfaits de notre partenaire de fret, Ethiopian Airlines. La crise du coronavirus n'a pas affecté cette compagnie aérienne. Au contraire. Elle nous offre également un service fiable. »

Un conflit dans une autre région
Le conflit en Éthiopie a menacé de s'aggraver il y a six mois. Le pays a déclaré l'état d'urgence incluant un couvre-feu. Malgré cela, certains secteurs économiques, dont les entreprises de fruits et légumes, ont pu poursuivre leur travail. « Le conflit ne nous a pas du tout affectés. Même s'il reste évidemment un facteur d'incertitude. Nos exploitations de pois gourmands et d'avocats sont loin de la zone de troubles », explique Evert. Le conflit est confiné à l'une des neuf régions de l'Éthiopie et ce pays est 25 fois plus grand que les Pays-Bas.

Problèmes de qualité
« La saison des avocats s'est raisonnablement bien déroulée, même s'ils étaient mûrs tôt. Les volumes étaient encore limités. Et nous avons connu les défis inévitables, notamment sur le plan logistique. Nous n'avons pas pu atteindre nos objectifs. Cela était en partie dû à la pénurie mondiale de conteneurs et aux problèmes de retard. Mais la récolte a été globalement bonne, malgré un problème ici et là. Ceux-ci ont été exacerbés par les difficultés logistiques. »

« Lorsque le produit est arrivé, la qualité n'était pas au rendez-vous. Nous ne pouvions donc pas analyser objectivement la qualité des avocats. Mais cela nous a aussi donné un aperçu de ce sur quoi nous devrions nous concentrer en termes de culture. Peut-être que sans les complications logistiques, nous n'aurions jamais remarqué la qualité inférieure de la récolte », explique Evert à propos de la saison qui vient de s'achever.

Nouvelle station de conditionnement
Durabilis va maintenant investir dans l'infrastructure en Éthiopie. Il s'agit de la transformation des avocats sur place. Cela devrait également améliorer la qualité de ce fruit. Il y aura par exemple une nouvelle station de conditionnement avec des chambres froides à atmosphère contrôlée. « Nous avons les bons partenaires pour cela, donc cela va bien se passer ». Les fruits sont vendus par l'intermédiaire d'un bureau en Belgique. Il sert les distributeurs qui fournissent ensuite les avocats aux magasins. « Nous nous occupons de tout pour les clients. Nous proposons des avocats de qualité dans l'emballage souhaité, exactement au moment où ils en ont besoin. »

Avocats biologiques
Il n'y a pas eu beaucoup d'avocats biologiques cette année. Mais Evert espère que cela augmentera rapidement. « Nous testons une nouvelle culture dans une autre région. Cela devrait pouvoir nous fournir des avocats de décembre à février. Nous allons donc prendre des mesures supplémentaires dans les mois à venir. Il s'agit d'une nouvelle génération d'arbres Hass biologiques, et les producteurs nous ont contactés. Nous avons l'infrastructure, le savoir-faire, les équipes spécialisées et le lien avec le marché », poursuit M. Wulfrank.

« Nous allons nous développer progressivement en Éthiopie ; nous y voyons un potentiel. Et à terme, nous aimerions avoir un approvisionnement en avocats éthiopiens presque toute l'année - un peu comme en Colombie. Il y a certainement un marché pour ce produit, car il est toujours en pleine essor. Et peut-être pourrions-nous également intervenir ici et là avec des produits éthiopiens lorsque des pays comme le Pérou, l'Afrique du Sud et le Mexique présentent des lacunes. »

Qualité
« Toutefois, pour l'instant, nous nous attachons à la réputation. Nous voulons que l'Éthiopie devienne synonyme d'avocats de haute qualité. Nous voulons nous développer, mais uniquement avec un produit de qualité. Par conséquent, nous n'adopterons pas n'importe quelle culture. Nous voulons connaître son histoire et nous assurer qu'elle est bien gérée. Et cela ne fonctionnera pas si, par exemple, il y a plusieurs arbres avec des temps de maturation différents et des qualités d'avocat différentes. Nous allons certainement nous prémunir contre cela ».

On espère que les affrontements dans la région nord de l'Éthiopie, qui ont déjà fait des centaines de victimes, seront bientôt terminés. Le calme politique est une condition préalable à la croissance économique d'un pays et à la prospérité de sa population. Durabilis veut également apporter sa contribution à cette prospérité. Elle veut impliquer encore plus de cultivateurs dans son projet. « À terme, nous voulons nous procurer beaucoup plus d'avocats en Éthiopie. Nous avons en tête un chiffre d'environ 200 conteneurs d'ici quatre à cinq ans », conclut M. Evert avec espoir.

Pour en savoir plus :
Evert Wulfrank
Durabilis
Tél. : +32 (0) 924 84 203
evert@durabilis.eu 
www.durabilis.eu 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)