Rapport de marché BLE semaine 46/2021 :

« La fin de la saison nationale du chou-fleur est imminente »

La fin de la saison du chou-fleur domestique est proche : les livraisons étaient limitées. Mais la qualité était encore convaincante et les clients ont donc repris avec plaisir la marchandise nationale. Les envois italiens ont constitué la base de l'offre, s'étant manifestement développés. Il y avait également des livraisons françaises, qui sont arrivées sur de plus en plus de marchés au cours de la semaine. Des volumes résiduels en provenance de Belgique et des Pays-Bas ont complété l'action, de même que des lots espagnols et polonais, selon le dernier rapport de marché BLE.

La demande s'est intensifiée à diverses reprises en raison du temps automnal. Néanmoins, elle a pu être satisfaite sans effort. Sous l'effet du volume, les articles allemands sont souvent devenus plus chers. En revanche, les prix des produits italiens et français ont généralement augmenté eux aussi. À Hambourg, les demandes de 9 € par pack de 6 et de 10 € par pack de 8 étaient trop élevées pour les clients ; le chiffre d'affaires a stagné.

Pommes
Les pommes locales Elstar, Jonagold et Boskoop ont dominé. L'assortiment était donc large et il y en avait en principe pour tous les budgets. Les caractéristiques organoleptiques des articles laissaient rarement à désirer.

Poires
Les italiennes Abate Fetel et Santa Maria ont continuellement dominé, Williams Christ complétant les approvisionnements en provenance d'Italie. La qualité des Santa Maria et Devici de Turquie s'est légèrement améliorée, de sorte qu'elles sont devenues plus chères à diverses occasions.

Raisins de table
Les expéditions italiennes ont dominé la scène, avec Italia, Crimson Seedless et Michele Palieri en tête. La commercialisation a été calme et les prix sont restés pour la plupart au niveau de la semaine dernière.

Oranges
Les Navelinas espagnoles ont évidemment dominé la scène : leur présence s'est étendue massivement. Les Navel d'Espagne ont complété ainsi que les Navelina d'Italie et de Grèce.

Petits agrumes
Les clémentines espagnoles ont dominé le marché. Dans l'ensemble, la demande n'a pas pu suivre le rythme de l'offre étendue. Bien que la demande se soit intensifiée, les vendeurs ont donc dû baisser leurs prix.

Bananes
L'activité a été très mitigée, de sorte que l'on a pu observer aussi bien des hausses que des baisses de prix.

Laitue
La laitue iceberg provenait exclusivement d'Espagne. La disponibilité s'était un peu étendue. La demande a pu être satisfaite sans difficulté. La majorité des prix ont été orientés à la baisse en raison d'une offre importante.

Concombres
Les concombres espagnols ont dominé. La saison d'Europe centrale s'est terminée lentement : la priorité a toujours été donnée aux entrées belges. Les apports néerlandais se sont taris ici et là au cours de la semaine.

Tomates
Les basses températures ont sensiblement freiné la demande. Par contre, l'assortiment était large et facilement suffisant pour satisfaire la demande.

Poivrons 
Les lots espagnols ont constitué la base de l'assortiment. En termes de quantité, les produits turcs et marocains ont suivi. La demande n'a pas été particulièrement forte.

Source : BLE  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)