Jan Rozema, SFI Rotterdam :

« Il reste encore de la place en Europe pour les pêches et nectarines précoces d'Afrique du Sud »

La roulette russe ; c'est ainsi que la saison précédant les fêtes de Noël est parfois décrite. À l'époque, le marché de l'Europe de l'Est était principalement approvisionné en fruits à noyau d'Afrique du Sud et en cerises du Chili. Il y a aujourd'hui davantage de fruits disponibles toute l’année et l'importation de ces spécialités a donc considérablement diminué mais SFI Rotterdam joue toujours un rôle important dans ce commerce d'importation. L’entreprise est désormais située à Schiedam, aux Pays-Bas. Pour mieux comprendre ce marché, Jan Rozema analyse la saison des fruits à noyau.

Variétés de nectarines Alpine, Sunect et Royal Ruby

« En temps qu’importateur spécialisé, nous nous approvisionnons en fruits à noyau de toutes sortes dans de nombreuses régions du Cap occidental, en Afrique du Sud. Parmi celles-ci figurent Simondium, Paarl, Robertson, Bonnievale, Klapmuts, Piketberg, Clanwilliam, Tulbagh et Wolsely. Chaque région a son propre microclimat. Cela signifie que s'il pleut dans l'une, vous pouvez récolter dans une autre. Grâce à cette diversification des zones de culture, nous pouvons prolonger la saison jusqu'à cinq semaines au lieu des deux à trois semaines habituelles », explique Jan.

Abricots Imperial et Charisma

« Les premiers fruits à noyaux arrivent traditionnellement en Europe à la fin du mois d'octobre. On commence avec un assortiment de nectarines et de pêches, puis de prunes. Plusieurs détaillants au Royaume-Uni, en particulier, sont de gros acheteurs de fruits à noyau précoces. Ils achètent surtout de petits calibres conditionnés en plateaux. Notre entreprise est présente pour ces marchés dès l'arrivée des premiers conteneurs. Les pays d'Europe de l'Est et du Sud sont aussi de très bons acheteurs de fruits à noyau étrangers et en Russie, la plupart des gens préfèrent les gros calibres, ce qui est complémentaire. »

Prunes Flavor Fall d’Icon Fruit's

« Les grossistes haut de gamme et les traiteurs consomment, eux aussi, encore beaucoup de prunes, de nectarines et de pêches étrangères. Traditionnellement, les Néerlandais ne sont pas d'aussi grands mangeurs de prunes qu'en Europe du Sud », explique Jan, « mais dès que le temps s'améliore, les supermarchés néerlandais commencent également à s’y intéresser. Plusieurs variétés de pêches et de nectarines à chair jaune et blanche sont apparues ces dernières années. Le nombre de variétés de prunes a également augmenté de manière significative. La variété Flavor Fall d'Icon Fruit se comporte particulièrement bien en fin de saison, tandis que les autres variétés ne sont plus sur le marché ».

Variétés de pêches Supech et Temptation

Qu'attend-on de la saison des fruits à noyau ? Cela dépend en grande partie des réglementations COVID des différents pays, selon Jan. « Les grossistes peuvent encore se distinguer grâce aux prunes, pêches et nectarines. Les confinements, en revanche, ne sont pas bons pour le marché libre. Heureusement, nous fournissons une large clientèle, tant directement qu'indirectement. Et ce, aux Pays-Bas comme dans notre filiale Allemande. »

Pour plus d'informations :
Jan Rozema
SFI Rotterdam
12B Mercuriusweg
3113 AR, Schiedam, Pays Bas
jrozema@sfifruit.com  
www.sfifruit.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)