Volumes plus faibles, mais tailles plus importantes pour les variétés tardives de mandarines turques

Les variétés tardives de mandarines turques devraient commencer sous peu. Globalement les volumes ont été plus faibles, mais les calibres plus importants pour ces variétés tardives. Si la monnaie turque ne se porte pas très bien, l'exportateur Eren Tarim affirme que cela a peu d'effet sur le prix des mandarines. 

Les mandarines sont en train de se diriger vers les variétés tardives, qui devraient commencer dans environ trois semaines. Selon Coskun Eren, responsable du marketing pour l'exportateur de fruits turc Eren Tarim, les volumes seront plus faibles, mais les tailles plus grandes pour ces futures mandarines : « La saison se déroule bien cette année. Les variétés tardives sont en route. Nous voulons commencer vers la mi-décembre et accélérer vers le début du mois de janvier. Le temps a été sec et les pluies ont été rares cette année. Les volumes seront moins importants et les tailles seront plus grandes par rapport à l'année dernière. La qualité s'annonce bonne car il s'agit de variétés coûteuses et le producteur a tendance à les ménager. Les prix devraient être similaires à ceux de l'année dernière. »

Bien que Noël soit généralement une période où la demande de mandarines baisse un peu, Eren affirme que cette saison, la demande est relativement stable. « La demande de mandarines de mi-saison a été très élevée, comme d'habitude avec la période de Noël. En l'état actuel des choses, nous n'arrivons pas à expédier suffisamment de Satsumas. Cela va durer encore deux semaines, puis nous allons ralentir jusqu'à ce que la Russie et l'UE reprennent le travail après leurs vacances. Après la Satsuma, les variétés mi-tardives telles que les Freemont et Nova vont commencer. Nous avons l'intention de les démarrer dans 7 à 10 jours. La demande est globalement mauvaise si l'on considère le secteur des produits frais dans son ensemble. Mais les mandarines semblent être les moins affectées par cette situation avec une demande qui reste normale. En comparaison avec les valeurs normales de cette année, c'est élevé. »

La pandémie a amené les exportateurs comme Eren Tarim à repenser leurs stratégies pour la saison. Eren explique qu'ils ont fondamentalement raccourci la saison en conséquence : « Nos volumes sont légèrement inférieurs, mais cela n'est pas dû à un manque de clients ou de demande. L'année dernière a été une mauvaise année en raison de la situation autour du Covid-19 et de tous les problèmes qui se sont posés. Cette année, nous avons décidé, en tant qu'entreprise, de changer certaines stratégies et de proposer le produit uniquement lorsqu'il est à son meilleur au cours de la saison, en raccourcissant globalement les saisons. Ainsi, nous avons renoncé à un certain volume pour mieux contrôler le produit et réduire considérablement le nombre de plaintes. Je dirais que les réclamations sont inférieures à 1 % à l'heure actuelle, ce qui est un très bon chiffre pour notre secteur. »

Bien que la lire soit en mauvaise posture par rapport au dollar et à l'euro, les prix des mandarines sont à peu près les mêmes que l'année dernière, affirme Eren. « Pour les variétés moyennes comme la Satsuma, les volumes et les tailles sont normaux. Pour les variétés moyennes et tardives telles que les Freemont et Nova, les volumes sont plus élevés que l'année dernière, mais les calibres seront donc plus petits. Pour les variétés tardives, les volumes sont plus faibles que l'année dernière, mais les calibres sont plus gros. Le volume et la taille sont un compromis, mais nous préférons toujours un volume plus faible et des tailles plus grandes ; cela permet d'obtenir un meilleur produit dans l'ensemble. Sur le plan de la qualité, toutes les variétés seront bonnes. Sur le plan des prix, nous nous attendons à des tarifs similaires à ceux de l'année dernière. Je suis sûr que la plupart des gens s'attendent à voir des prix beaucoup plus bas que l'année dernière en raison de la situation LIRE/USD-EUR mais ce n'est pas vraiment le cas, en fait c'est plutôt le contraire. Presque toutes les dépenses agricoles et d'emballage sont basées sur l'importation, donc la valeur de l'EUR-USD par rapport à la livre turque fait très peu de différence pour le prix du produit. »

« Nous sommes très enthousiastes au sujet des mandarines tardives. Comme je l'ai dit, nous avons connu un grand succès avec elles l'année dernière et notre objectif est d'augmenter nos exportations d'une marge considérable cette année. Vous pouvez vous attendre à ce que les mandarines tardives de qualité supérieure commencent vers la mi-décembre ou la mi-janvier et se poursuivent jusqu'en mars. Les programmes longs et réguliers sont encouragés car la demande peut être féroce pour ces produits ! », conclut Eren.

Pour plus d'informations :
Coskun Eren
Eren Tarim
Tél. : +90 533 695 5802
coskun@erentarim.com
www.erentarim.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)