MTSL Surveys

« Le logiciel d'inspection nous a rendu la vie beaucoup plus facile »

En Europe, MTSL Surveys est un nom établi dans le domaine du contrôle de la qualité des marchandises à température contrôlée. « Toutefois, notre principale spécialité réside dans les fruits et légumes », déclare Simon den Haerynck de MTSL Surveys. « Je suis un inspecteur certifié. Nous pouvons donc évaluer correctement tous les produits standards à base de fruits et légumes, conformément à la législation européenne. Qu'il s'agisse de fruits frais, de légumes ou de noix ».

Jeroen den Haerynck a fondé l'entreprise en 2010. « Il était actif dans le domaine des marchandises à température contrôlée depuis des années. En 2010, un assureur allemand lui a demandé s'il voulait créer un bureau en Belgique. Il a sauté sur l'occasion. Les experts habituels de l'assureur devaient constamment se déplacer de Rotterdam à Anvers. Ils étaient donc désireux d'avoir quelqu'un sur place ».

Simon a rejoint l'entreprise à la fin de cette année-là. Lui et Jeroen ont fait évoluer l'entreprise pour en faire ce qu'elle est aujourd'hui. « Depuis 2021, nous avons huit employés permanents. Nous avons également recruté cinq autres personnes externes pour nous aider à répondre à toutes les exigences de nos clients. Si nécessaire, nous y allons nous-mêmes. Sinon, nous travaillons avec des personnes qualifiées sur place », explique l'inspecteur principal.

Cet engagement à répondre à tous les besoins du client s'étend à « la concurrence ». « Si nous sommes complets, nous orientons toujours les clients vers l'un de nos collègues du secteur. Dans notre petit monde, la coopération et la solidarité sont des valeurs importantes. Ainsi, nous n'avons pas de concurrents, seulement des collègues très appréciés ».

Que fait Simon dans une journée type ? « Cela varie beaucoup, c'est pourquoi c'est si amusant. Par exemple, je peux avoir à inspecter huit conteneurs d'agrumes à Rotterdam, puis trois de myrtilles à Venlo. Je pourrais ensuite terminer par une palette de Feijoa à Anvers. La seule chose permanente est que j'arrive sur mon premier site à 6 heures du matin. Je suis donc devenu un expert en embouteillages », raconte-t-il.

MTSL fonctionne selon le principe « si le client le demande, nous sommes là ». Elle s'efforce donc de s'adapter à tous les changements de dernière minute, qu'il s'agisse de retards ou de lots achetés. Grâce à cette façon de travailler, l'entreprise s'est forgé une solide réputation, notamment en Russie.

« Nos clients savent que nous pouvons déterminer, aussi exactement que possible, dans quel état les marchandises achetées arriveront à Moscou. Pas moins de quatre employés sont présents chaque jour chez International Distribution Partners. Ils y inspectent toutes les marchandises entrantes. Ils enregistrent cela via le logiciel d'inspection QC One ».

« L'époque où l'on utilisait un appareil photo, un stylo et du papier est révolue ». C'est ainsi que les choses se faisaient en 2010, lors de la création de l'entreprise. « Entre deux inspections physiques, vous deviez taper vos rapports de qualité. Et les envoyer, si tant est que vous disposiez d'internet. Les jours de pointe, vous deviez téléphoner aux clients pour qu'ils puissent prendre des mesures immédiates. Puis vous deviez taper vos rapports par la suite », explique Simon.

Depuis cinq ans, les applications d'inspection font de plus en plus leur apparition dans le secteur. « L'évolution des techniques de transport et de réfrigération fait que nous sommes heureusement déjà confrontés à moins de surprises. Mais les logiciels nous ont grandement facilité la vie. Aujourd'hui, grâce à l'application, on peut informer toutes les parties concernées en temps réel. Et ce, en ce qui concerne la qualité des produits. De plus, les rapports peuvent être standardisés et mis à disposition dans toutes les langues. C'est une vraie valeur ajoutée ».

Pour l'avenir, Simon considère le réchauffement climatique comme le plus grand défi. « Le temps change rapidement dans le monde. Cela affecte la qualité et la durée de conservation des fruits et légumes. Pour l'anticiper, il faut des inspecteurs mieux formés. Nous avons réussi jusqu'à présent grâce à nos formations internes. Cependant, il va être difficile de suivre notre croissance », conclut-il.

Pour en savoir plus :
Simon den Haerynck
MTSL Surveys
Tél. : +32 (0) 333 63 348
www.mtsl.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)