Le mauvais temps frappe de nouveau la Sicile

Les aléas climatiques ont frappé une zone spécialisée dans la culture intensive entre Gela (CL) et Ispica (RG), en Sicile. Les dégâts enregistrés n'ont pas été énormes, du moins pas partout, mais certaines entreprises ont dû faire face à l'effondrement partiel de leurs serres ou de leurs polytunnels.

Serre en fer effondrée

Certaines zones ont été touchées trois fois en moins d'un mois. De petits dégâts ont été enregistrés ici et là, qui peuvent devenir un problème sérieux lorsqu'ils se répètent. Scoglietti et Vittoria ont également été durement touchés. Un cultivateur de Marina di Ragusa fait état de dommages d'une valeur d'au moins 30 000 € sur les couvertures en film plastique. Les entrepôts ont également été endommagés, ruinant les emballages, les engrais et les produits phytosanitaires.

Serre en bois/ciment

Ces phénomènes météorologiques se produisent de plus en plus souvent et sont de plus en plus violents. L'augmentation de la température de la mer Méditerranée provoque des phénomènes tels que les « Médicanes » (un nouveau terme qui réunit les mots Méditerranée et cyclone, hurricane en anglais) qui, selon les météorologues, se produiront de plus en plus souvent.

Le problème est que certains phénomènes météorologiques défavorables ne sont pas couverts par les assurances et qu'il n'est pas possible d'obtenir une aide gouvernementale. Les installations en bois/ciment restent majoritaires en Sicile, mais il n'est pas possible de les assurer. En ce qui concerne l'aide du gouvernement, elle est courante dans les autres pays méditerranéens, mais en Italie, elle est conforme aux directives européennes.

Polytunnel avec couverture en plastique déchirée.

Le mauvais temps semble toujours frapper cette région, qui traverse une période difficile puisque le marché est lent, la demande ayant chuté en novembre. De plus, les coûts de production ont augmenté de 40 % alors que les ventes sont en baisse, notamment dans la grande distribution où les promotions spéciales continuent de se faire au détriment des producteurs.

Les professionnels espèrent que la consommation étrangère s'améliorera également au cours des prochaines semaines, à l'approche de la période de Noël.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)