Ruan van Graan - Banhoek Fruit Packers

Les producteurs de prunes du Cap subissent la pluie

La vallée de Banhoek, près de Stellenbosch, a environ dix jours de retard sur la récolte des prunes par rapport aux zones précoces du Cap occidental ; les dernières prunes African Rose sont en train d'être emballées.

La semaine prochaine, ils commenceront leur toute première récolte de Ruby Dawn, une prune King à chair rouge de Zaiger Genetics, qu'ils cultivent pour les détenteurs de licences locaux Icon Fruit.


Une journée chargée chez Banhoek Fruit Packers, qui se termine par la récolte précoce de l'African Rose (photos fournies par Banhoek Fruit Packers).

« La taille de la récolte de Ruby Dawn se présente très bien, c'est vraiment une très belle prune », déclare Ruan van Graan, directeur général de Banhoek Fruit Packers. « La couleur de la peau et de la chair est en train de changer en ce moment. Il est très important que la chair ait pris 50 à 60 % de sa couleur avant d'être cueillie, vous pouvez clairement voir quand elle change de couleur. Il arrive que les fruits plus gros se colorent plus vite, alors nous les cueillons en premier, mais nous verrons bien : c'est notre première année de récolte, alors nous ne prenons aucun risque. »

Les prunes Ruby Dawn voyagent bien, elles peuvent donc prendre les trois semaines pour aller en Extrême-Orient. L'Europe est un autre marché pour cette prune inter-spécifique qui, selon M. Ruan, se vend toute seule.

Seules les prunes sud-africaines sont disponibles en Europe et au Moyen-Orient
En fait, les marchés des prunes d'Europe et du Moyen-Orient sont actuellement ouverts aux prunes sud-africaines, compte tenu des dommages causés par le froid aux prunes Angeleno tardives en Italie. D'autre part, les ventes hivernales de fruits à noyau de l'hémisphère sud dépendent des campagnes de promotion visant à stimuler la demande des consommateurs.



Cependant, dans la province du Cap-Occidental, les pluies persistantes en été sont très inquiétantes. « Ces deux dernières semaines, nous avons eu de la pluie tous les deux ou trois jours. Cela nous met sous pression dans la station de conditionnement. Avec chaque 10 à 12 mm de pluie, les sucres peuvent chuter de 1 %, ce qui est énorme, surtout pour une prune précoce comme l'African Rose. »

Les conditions anormalement fraîches pour la saison se manifestent également dans le calibrage des prunes précoces. Ruan s'attend à ce que les petites prunes soient nombreuses cette année, ce qui met la pression sur un marché de petites prunes comme celui du Royaume-Uni.

Les prunes de mi-saison et de fin de saison, qui constituent la majeure partie des prunes d'Afrique du Sud, bénéficient actuellement de conditions fraîches, mais au moment de la récolte, les producteurs vont être très soulagés de retrouver un été normal au Cap, caractérisé par une chaleur sèche.

La hausse des coûts des intrants devient un lourd fardeau
Les producteurs sud-africains de fruits à noyau subissent une forte pression en raison de coûts élevés qui ne sont pas suffisamment compensés par les revenus de l'exploitation. Au cours de l'année écoulée, le prix des engrais a plus que doublé, tandis que le prix du diesel a augmenté de 40 % par rapport à l'année précédente.

Récemment, le Rand s'est affaibli par rapport au dollar américain après une forte période en début d'année ; il est aujourd'hui à environ 15,90 rands pour un dollar américain.

« Il ne faut pas oublier notre ami, le taux de change. Il fait toute la différence », souligne-t-il. « Il a déjà augmenté de 20 % par rapport à la même époque l'année dernière, ce qui signifie que 20 % du prix du carton est couvert par le taux de change. »



Les prunes sud-africaines obtiennent une prime chez les détaillants britanniques comme Tesco, mais la pénurie de main-d'œuvre et de chauffeurs routiers due au Brexit les rend prudents, note-t-il.

« Vous vous souvenez de ce qui s'est passé plus tôt cette année autour de la semaine 4 avec les Fortunes et les Laetitias [lorsque deux navires transportant des prunes sud-africaines sont arrivés simultanément en Europe en raison de retards d'expédition] et qui ont été essentiellement donnés ? Il sera très intéressant de voir ce qui se passera cette saison. »

Pour plus d'informations :
Ruan van Graan
Banhoek Fruit Packers
Tél. : +27 61 422 3456 / +27 82 414 999
ruan@banhoekfruit.co.za
https://www.banhoekfruit.co.za/


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)