La Biélorussie : grand importateur de fruits et légumes

L'année prochaine, les pays de l'UE perdront un marché de 400 000 tonnes

Comme déjà évoqué ici, à partir du 1er janvier, la Biélorussie n'autorisera plus certaines importations en provenance de plusieurs pays dont les pays de l'Union européenne. Parmi les marchandises interdites se trouvent les fruits et légumes frais. L'année dernière, plus de 400 000 tonnes de fruits et légumes frais ont été exportées à la Biélorussie depuis/via des pays de l'UE.

C'est ce que révèlent les chiffres d'Eurostat. D'après les chiffres des neuf premiers mois de l'année 2021, ce chiffre sera légèrement supérieur cette année. Il y a quelques années, ce chiffre était supérieur à un million de tonnes, juste après le boycott des importations russes, note Jan-Kees Boon de Fruit & Vegetable Facts.

Toujours une voie de passage vers la Russie
Les importations biélorusses de fruits et légumes frais ont atteint un pic de deux millions de tonnes en 2015. Après le boycott des importations imposé par la Russie à la mi-2014, les importations en Biélorussie ont bondi. Certaines années, selon les coutumes bélarussiennes, les fruits et légumes frais étaient importés de toutes sortes de pays souvent exotiques, y compris des poires du Yémen.  Ce « commerce » a maintenant largement pris fin.

Les courbes d'importation et d'exportation de la Biélorussie sont parallèles (voir graphique) et montrent clairement l'importance du pays en tant que destination de transit. Les exportations, principalement de pommes et de poires, sont presque exclusivement destinées à la Russie.

La Pologne est le premier fournisseur
Selon les responsables des douanes biélorusses, la moitié des fruits et légumes frais importée provenaient de pays de l'UE. Il en a été de même en 2019. Aujourd'hui, la Pologne est le principal fournisseur de ces produits en Biélorussie. Les importations en provenance de ce pays se sont élevées à 177 000 tonnes l'année dernière d'après le service des douanes biélorusse, comprenant 120 000 tonnes de pommes et 35 000 tonnes de poires. Les fruits à pépins représentaient donc 80 % du total.

Principalement des fruits à pépins
Selon Eurostat, la Pologne a (ré)exporté 260 000 tonnes de fruits et légumes frais vers la Biélorussie. Ce chiffre est plus élevé car il inclut les réexportations en provenance d'autres pays, principalement de l'UE. Le chiffre d'Eurostat concernant les exportations de pommes de la Pologne vers la Biélorussie correspond au chiffre des importations de la Biélorussie. Selon Eurostat, près de 90 000 tonnes de poires sont allées en Biélorussie de/via la Pologne. Il s'agit notamment de produits belges et néerlandais en provenance de Belgique qui vont plus à l'est via la Pologne.

La Pologne (ré)exporte également des produits espagnols, entre autres. Cela se voit dans les chiffres de (ré)exportation de produits comme les fraises, les pêches, les kakis et les agrumes.

Les pommes proviennent principalement de Pologne, les poires de Belgique et des Pays-Bas également
Les fruits à pépins dominent également le total des exportations de l'UE vers la Biélorussie. Outre la Pologne, d'autres pays de l'UE envoient peu de pommes à la Biélorussie. Comme mentionné, la Pologne est moins dominante pour les poires. En principe, Eurostat ne donne pas de chiffres par pays d'origine mais par pays source (dernier « port »).

C'est ce qui ressort des chiffres des douanes biélorusses. Pour 2020, ils estiment que 32 000 tonnes de poires belges et 13 000 tonnes de poires néerlandaises auraient été importées. Pour les importations de/via la Pologne, les statistiques d'importation biélorusses pour 2020 s'élèvent à près de 35 000 tonnes.

Les fruits à pépins représentent près de 40 % des importations
En 2020, la Biélorussie a importé 650 000 tonnes de fruits et légumes. Les pommes en représentent 130 000 tonnes, et les poires 110 000 tonnes. Ensemble, elles représentent 35 à 40 % du total. Les bananes suivent avec 75 000 tonnes. Viennent ensuite les tomates (45 000 tonnes), les mandarines (36 000 tonnes) et les pêches/nectarines (28 000 tonnes).

Beaucoup de Turquie aussi
La Turquie est le premier fournisseur hors UE. En 2020, elle a fourni 106 000 tonnes. Avant cela, elle en envoyait davantage, avec un pic en 2017. La Biélorussie a alors importé 215 000 tonnes de produits frais de Turquie. Les poires sont le produit principal, et les tomates et les pêches/nectarines suivent. L'Espagne est le troisième plus grand fournisseur, selon les douanes biélorusses. Ce pays a importé 56 000 tonnes de produits frais espagnols l'année dernière.

Il convient également de noter les importations en provenance de Russie, qui se sont élevées à 55 000 tonnes en 2020. Les bananes et les pastèques sont les principaux produits qui sont arrivés en Biélorussie via la Russie. Suivent l'Équateur (38 000 tonnes), la Belgique (35 000), les Pays-Bas (32 000) et l'Ukraine (20 000 tonnes).

Cliquez ici pour la fiche d'information (en néerlandais).

Pour plus d'informations :  
Jan Kees Boon
Fruit and Vegetable Facts 
www.fruitandvegetablefacts.com 
fruitvegfacts@gmail.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)