Frik du Preez - Kouga Berries

La récolte de myrtilles de Gamtoos frappée par la sécheresse ; l'arrivée de la pluie redonne espoir aux cultivateurs

Kouga Berries, dans la vallée de Gamtoos, au Cap-Oriental, vient de cueillir ses dernières myrtilles pour la saison - ses derniers fruits arriveront sur les marchés étrangers au cours de la deuxième semaine.

Naturellement, la récolte a été quelque peu inférieure à la grande récolte de l'année dernière en raison de la sécheresse incessante dans la région, des températures estivales très élevées et de la détérioration de la qualité de l'eau.

« La sécheresse a joué un rôle important car nous avons été contraints de recourir à des sources d'eau alternatives, en grande partie en raison de la qualité de l'eau », explique Frik du Preez, directeur de Kouga Berries.

Heureusement, les récentes précipitations dans la vallée de Gamtoos et dans son bassin versant, le Langkloof, ont amélioré leurs perspectives. Le niveau du barrage de Kouga est monté à 15,57 %, ce qui fournit de l'eau d'irrigation aux producteurs d'agrumes, de légumes et de myrtilles de cette région.

« La pluie dans notre région n'a pas été abondante, mais elle est significative et elle aide beaucoup pour la saison des agrumes qui s'annonce. Nous sommes très reconnaissants pour la pluie que nous avons eue, elle semble meilleure que l'année dernière à cette époque. »

Il s'agit de la quatrième saison de myrtilles, qui sont emballées dans les circuits Driscolls à l'étranger, et localement pour la filière Flavourburst de Woolworths ainsi que pour les marchés municipaux.

Il y a eu une nette augmentation de la quantité de myrtilles destinées au Moyen-Orient et à l'Extrême-Orient (Malaisie, Singapour) et moins d'envois vers le Royaume-Uni, mais cela, note Frik, a beaucoup à voir avec les droits de sélection des cultivars qui s'appliquent à certains pays.

Malgré la proximité de Port Elizabeth et de Ngqura, les myrtilles du Cap-Oriental sont expédiées de Durban ou du Cap. Il précise qu'environ 80 % des fruits ont été envoyés par fret maritime.

« La logistique a été assez normale, sans les problèmes majeurs qui ont entravé la saison des agrumes ».

Des girafes dans la brousse revivifiée autour du barrage de Kouga après les récentes pluies qui ont suivi des années de sécheresse (photo de Frik du Preez)

Pour plus d'informations :
Frik du Preez
Kouga Berries
Tél. : +27 87 350 0227
kougaberries@gamtoos.co.za 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)