La WAPA publie une mise à jour de la récolte de pommes et de poires de l'hémisphère nord

Les stocks de pommes de l'UE s'élevaient à 4 865 028 T au 1er décembre 2021

La WAPA, World Apple and Pear Association, a publié aujourd'hui la mise à jour des prévisions de récolte de pommes et de poires dans l'hémisphère nord. Comme les cultures ont maintenant été entièrement récoltées depuis la publication des premiers chiffres en août 2021, des ajustements mineurs ont été effectués dans différents pays, bien que les nouvelles estimations soient toujours conformes aux prévisions initiales. La saison de l'hémisphère nord battant son plein, des chiffres sur l'épuisement des stocks seront également fournis par l'Association. Pour compléter le bilan, la récolte 2021 de l'hémisphère sud a également été mise à jour.

Au cours du mois de décembre, la WAPA a consolidé les prévisions de production de pommes et de poires pour l'hémisphère nord publiées au mois d'août. Alors que la saison est en plein essor et que la récolte est terminée, elle fait le point sur les derniers développements pour les pommes et les poires dans l'hémisphère nord, tout en préparant déjà les prévisions pour l'hémisphère sud pour l'année 2022, qui seront annoncées la dernière semaine de février à l'occasion de son Assemblée générale annuelle. Globalement, l'enquête par pays couvre une production de 81 millions de tonnes de pommes et 23 millions de tonnes de poires.

Les estimations actualisées de la production européenne de pommes des 21 principaux pays producteurs de l'UE et du Royaume-Uni ont augmenté de 160 000 tonnes pour atteindre 11 895 000 tonnes, soit 1,36 % de plus que les prévisions initiales de 11 735 000 tonnes. Les prévisions pour la saison sont finalement supérieures de 11 % (ou 1 195 000 tonnes) à celles de l'année dernière. Le nouveau chiffre est marqué par une augmentation en Pologne (+130 000 T à 4,3 M T) ainsi qu'en Belgique (+48 000 T à 240 000 T) et en Autriche (+5 000 T à 120 000 T) mais compensé par une diminution en France (-12 000 T à 1 363 000 T) et aux Pays-Bas (-5 000 T à 245 000 T).

L'Italie reste stable à 2 044 000 tonnes, avec 2 000 tonnes de moins par rapport aux prévisions initiales d'août. Du côté des variétés, les principaux changements concernent la Red Jonaprince (+53 000 T à 475 000 T), la Jonagold (+26 000 T à 444 000 T), l'Idared (+24 000 T à 709 000 T), la Red Delicious et la Pinova (+14 000 T chacune, atteignant 654 000 T et 197 000 T respectivement), et la Cripps Pink (+7 000 T à 240 000 T).

Par contre, la Gala a diminué (- 10 000 T à 1 553 000 T). Les autres pays de l'UE et la Suisse représentent environ 200 000 T. Aux Etats-Unis, la récolte de pommes est stable à 4 644 000 T (6 % de moins que l'année dernière), malgré quelques réajustements dans la répartition par états et variétés. Les principales variétés aux Etats-Unis sont la Gala (863 000 T), la Red Delicious (625 000 T), et la Honey Crisps (542 000 T). Le changement de variété se poursuit dans les vergers américains, avec un développement positif des nouvelles variétés telles que l'Ambrosia et la Cosmic Crisp.

Dans le voisinage des Etats-Unis, la production du Mexique͛ en 2021 a baissé de 2 % à 700 000 T, tandis que la production du Canada͛ a baissé de 11 % à 360 000 T. La récolte chinoise de pommes a été estimée en août juste en dessous de 45 M T, dominée par les provinces de Shaanxi (12,5 M T) et Shandong (9,5 M T), qui représentent ensemble près de 50 % de la production chinoise de pommes. La récolte dans le voisinage de l'UE a été fixée à 8 M T, couvrant la Turquie (4 M T), la Russie (1,4 M T), l'Ukraine (1,3 M T), la Moldavie (600 000 T), la Serbie (535 000 T) et la Macédoine du Nord (140 000 T).

En Asie centrale, la récolte de pommes est d'environ 2,5 millions de tonnes, dont 50 % en Ouzbékistan (1 250 000 tonnes), suivi de l'Azerbaïdjan (300 000 tonnes), du Tadjikistan (250 000 tonnes), du Kazakhstan (200 000 tonnes) et du Kirghizistan (150 000 tonnes). La production en Inde est prévue à 2,65 M T. Dans l'hémisphère sud, la récolte finale de pommes a été fixée à 5 230 000
T.

En ce qui concerne les poires, la production européenne de poires est estimée à 1 666 000 tonnes en 2021/2022, soit 3,87 % (ou 61 000 tonnes) de plus que les prévisions d'août. Cette augmentation résulte d'une hausse en Belgique (+59 000 T à 354 000 T) et aux Pays-Bas (+15 000 T à 340 000 T) mais compensée entre autres par une baisse en France (-1 000 T à 56 000 T) et une nouvelle baisse de la récolte italienne due aux conséquences sévères des aléas climatiques subis dans les principales régions productrices (-11 000 T à 202 000 T, alors que le potentiel du verger est supérieur à 700 000 T). En ce qui concerne les variétés, la Conférence devrait augmenter de 68 000 T pour atteindre 873 000 T, tandis que Abate devrait diminuer de 12 000 T pour atteindre 53 000 T. En ce qui concerne la production de poires aux États-Unis, il y a une légère augmentation de 525 000 T à 529 000 T, grâce à l'Oregon et à l'État de Washington, alors que la production en Californie est sévèrement affectée par le manque d'eau et la pénurie de main-d'œuvre.

Les principales variétés pour les saisons sont Williams BC (270 000 T), Anjou (170 000 T), et Bosc (60 000 T). Ailleurs dans l'hémisphère nord, la Chine a annoncé une prévision de production de poires de 18,5 millions de tonnes, la Turquie de 539 000 tonnes et l'Inde de 89 000 tonnes. Dans l'hémisphère sud, la récolte de poires de 2021 s'est terminée avec un volume total de 1 346 000 tonnes.

Philippe Binard, Secrétaire Général de la WAPA a commenté : « Cette année, compte tenu des conditions climatiques difficiles, les prévisions de production n'ont pas été aisées à réaliser, notamment en raison des incertitudes sur l'impact des gelées et autres conditions climatiques printanières sur la qualité et le calibre des produits. Rétrospectivement, les travaux entrepris dans les différents pays ont été plutôt ponctuels, puisque seules des variations limitées ont été constatées. Celles-ci ont été principalement influencées par les bonnes conditions des mois d'été dans l'hémisphère Nord.

En plus des prévisions de production de pommes et de poires, la WAPA collecte les chiffres des stocks des principaux pays producteurs tout au long de la saison. À partir de décembre, la WAPA reprend la collecte des données relatives aux stocks puisque la récolte est désormais complète et que les données relatives aux stocks peuvent être calculées de manière fiable. »

La WAPA a pu révéler que les stocks de pommes de l'UE s'élevaient à 4 865 028 T au 1er décembre 2021, soit 6,9 % de plus que le chiffre de 2020, ce qui reflète l'augmentation de 11 % de la récolte. D'autre part, les stocks de poires s'élevaient à 654 484 T au 1er décembre 2021, soit 26,9 % de moins que le volume de 2020, principalement en raison de la forte baisse en Italie. En Europe, la récolte finale de poires est inférieure de 26 % à celle de l'année précédente. Pour les Etats-Unis, les stocks de pommes en décembre s'élèvent à 1 909 045 T, en baisse de 2,58 % par rapport à 2020. Ce niveau reflète la baisse de la récolte dans les Etats de Washington cette année, qui se situe juste en dessous de 3 000 000 T, soit 4 % de moins que l'année dernière. Les stocks de poires aux États-Unis s'élèvent à 224 278 tonnes, soit 21,6 % de plus que l'année dernière. Philippe Binard informe : « Une fois terminé, les stocks seront publiés sur une base mensuelle. La WAPA publiera le niveau des stocks du 1er janvier 2022 au début du mois de février. Ces chiffres seront rendus publics sur le site internet de la WAPA. »

En ce qui concerne la saison actuelle, Domink Wozniak, président de la WAPA a commenté : « Plusieurs facteurs influent sur le développement de cette saison de l'hémisphère nord. La hausse des coûts des intrants de production, de l'emballage, de l'énergie ou de la main-d'œuvre ainsi que l'inflation prévue auront un impact sur les marges et la compétitivité des producteurs. De plus, les défis logistiques en termes de disponibilité et de coûts constituent quelques-uns des nouveaux facteurs influençant la structure des échanges. On s'attend également à des résultats mitigés en ce qui concerne l'accès au marché, compte tenu de l'embargo imposé par la Biélorussie aux exportateurs européens à compter du 1er janvier et de l'embargo russe en cours. Pour les États-Unis, les effets des contre-sanctions dans les dossiers de l'acier et de l'aluminium affectent en particulier les exportations américaines vers des marchés lointains comme l'Inde. Le commerce américain devrait se concentrer principalement en Amérique du Nord vers les voisins mexicains et canadiens. En Asie, tous les exportateurs sont confrontés à des charges accrues pour accéder à la Chine en raison de l'augmentation des contrôles liés au Covid et des obstacles logistiques dans les ports. »

Sur la scène mondiale, il faut considérer le rôle de nouveaux acteurs comme la Serbie, la Moldavie, l'Ukraine, la Turquie ou l'Iran. La Chine développe également son potentiel d'exportation, ses ventes à l'exportation dépassant désormais le million de tonnes de pommes, principalement vers ses voisins d'Asie du Sud-Est.

M. Wozniak a ajouté : « Globalement, dans l'hémisphère nord, l'approvisionnement local restera une priorité dans de nombreux endroits, compte tenu des incertitudes persistantes sur le marché mondial. Mais la croissance de la production de pommes et de poires dans l'hémisphère nord, en particulier dans les pays voisins de l'UE et en Asie centrale, rend nécessaire de continuer à diversifier l'assortiment de variétés pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de goût. L'amélioration de la qualité et la satisfaction des nouvelles attentes des politiques et des consommateurs en matière de durabilité permettraient de donner un nouvel élan à la consommation de pommes et de poires. Dans le même temps, la communauté mondiale de la pomme et de la poire devrait continuer à rechercher de nouvelles opportunités pour leur consommation sur de nombreux marchés dans le monde. »

La WAPA devrait accueillir Prongosfruit à Belgrade (Serbie) les 10 et 11 août 2022, en coopération avec Serbia Does Apples. Des informations seront fournies fin mars 2022 sur le site web de Prognosfruit.

Pour plus d'informations :
www.wapa-association.org


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)